Voir aussi : cementation

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de cémenter et du suffixe -ation.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cémentation cémentations
\se.mɑ̃.ta.sjɔ̃\

cémentation \se.mɑ̃.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. (Chimie) Sorte de stratification qui consiste à entourer d’une poudre ou d'une pâte, appelée cément, un objet qu’on expose ensuite à une très forte chaleur.
    • Enfin, […], on a chauffé plusieurs heures le fer dans sa gaine de platine vers 1000° ou 1100°. […]; examinant le fer après les mesures, on l'a trouvé blanc et brillant à la surface et imprégné de platine intérieurement par cémentation. — (Pierre Curie, « Propriétés magnétiques des corps à diverses températures », Annales de Chimie & de Physique, 7e série, t.V, juillet 1895)
  2. (Métallurgie) Méthode consistant à enrichir un acier en carbone, que ce soit de manière superficielle ou dans la masse. Initialement, cela se faisait en entourant l'acier de charbon et en chauffant.
    • L'acier fondu a sur l'acier de cémentation l’avantage de l'homogénéité, que ce dernier ne peut avoir. La cémentation s'y portant de la surface au centre, toutes les parties ne peuvent être cémentées au même degré. — (« Résultat des Expériences & Observations de MM. De Ch… & Cl… sur l'Acier fondu », Journal de physique, de chimie, d'histoire naturelle et des arts, juillet 1788, vol.33, p.46)
  3. (Métallurgie) Méthode d'extraction d'un métal présent sous forme de solution saline, à l'aide d'un autre métal, présent sous forme de poudre. La cémentation est une réaction d'oxydoréduction.
  4. (Géologie) Précipitation de sels à la surface d'une nappe phréatique.
  5. (Industrie du bois) Durcissement accidentel de la surface du bois lors d'un séchage artificiel.

TraductionsModifier

PrononciationModifier


ParonymesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier