Voir aussi : cação

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’espagnol cacao.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cacao cacaos
\ka.ka.o\
 
Du cacao (1) cru.
 
Du cacao (2a).

cacao \ka.ka.o\ masculin

  1. Graine du cacaoyer qui sert à la fabrication du chocolat.
    • Je viens d’adresser quatre balles de Cacao à Rouen. — (Supplement au Dictionnaire œconomique contenant divers moyens d’augmenter son bien et conserver sa santé, Volume 1, 1743, page 29)
    • La Côte d’Ivoire a baissé de 36% le prix du cacao payé au producteur. — (Claire Fages, Cacao: les filières ébranlées par la chute des prix RFI le 3 avril 2017)
  2. (Par métonymie)
    1. Poudre soluble obtenue après torréfaction et broyage de l’amande des fèves de cacao fermentées produites par le cacaoyer, pressage et séparation de la graisse de cacao.
      • Disposer une nouvelle couche de biscuits et de crème puis terminer en saupoudrant du cacao.— (Joséfa Lopez, « Astuce de chef italien : préparer un tiramisu léger », Le Monde le 12 mars 2017)
      • Je me suis lié d'amitié avec un cracheur de feu. Je lui ai dit : je te donne cent balles, tu m'apprends à cracher le feu, il a pris les cent balles, il m'a appris. Il y a deux méthodes pour cracher le feu : le cacao très pur et le kerdane. J'ai appris au kerdane. C'est un mélange de pétrole, je crois, je n'ai jamais très bien su. — (Thomas Baumgartner , L'Oreille en coin, une radio dans la radio, Nouveau Monde éditions, 2013)
    2. Boisson cacaotée.
      • Les cuisiniers avaient retrouvé intacts leurs appareils de chauffage sans feu et ils avaient préparé du cacao pour les officiers et de la soupe pour les hommes. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 261 de l’édition de 1921)
      • Il mangea mollement sa biscotte-confiture – des gâteaux de l’autre année, pas trace ! – la trempant dans une étrange décoction, nommée infusion de coques de cacao. Même plus de thé dans cette boîte ! La petite fille à sa table n’était pas contente, parce qu’il était interdit de servir les coques de cacao aux enfants de moins de huit ans, et qu’elle en voulait ! — (Elsa Triolet, Le premier accroc coûte deux cents francs, 1944, réédition Cercle du Bibliophile, page 180)

Apparentés étymologiquesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • cacao sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • cacao sur l’encyclopédie Vikidia  
  • Le thésaurus couleur en français  

RéférencesModifier

EspagnolModifier

ÉtymologieModifier

Du nahuatl cacahuatl.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cacao
\Prononciation ?\
cacaos
\Prononciation ?\

cacao \ka.ˈka.o\ masculin

  1. (Botanique) Cacao, cacaotier, cacaoyer (arbre).
  2. (Cuisine) Cacao, fève de cacao.
  3. (Boisson) Cacao.
  4. Produit cosmétique à base de beurre de cacao.
  5. Monnaie mésoaméricaine.

DérivésModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • cacao sur l’encyclopédie Wikipédia (en espagnol)  

RéférencesModifier

  • « cacao », dans Diccionario de la Real Academia Española, 23e édition

ItalienModifier

ÉtymologieModifier

De l’espagnol cacao.

Nom commun Modifier

cacao \ka.ˈka.o\ masculin

  1. (Cuisine) Cacao.

Voir aussiModifier

  • Cacao (disambigua) sur l’encyclopédie Wikipédia (en italien)  
  • cacao dans le recueil de citations Wikiquote (en italien)  

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’espagnol cacao.

Nom commun Modifier

cacao masculin (Indénombrable)

  1. (Cuisine) Cacao.

DérivésModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 97,1 % des Flamands,
  • 97,7 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]