cache-nez

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de cacher (« couvrir ») et de nez.

Nom commun Modifier

Invariable
cache-nez
\kaʃ.ne\

cache-nez \kaʃ.ne\ masculin

  1. (Habillement) Morceau de tissu dont on s’entoure le cou, et au besoin le bas du visage, pour les préserver du froid.
    • Les cache-nez masculins et féminins sont d'un goût parfait au Comptoir des Indes, et, à cette époque de fin d’année, il est bon de signaler les dessins les plus séduisants et les plus nouveaux. — (« Revue des magasins », dans Le Moniteur de la mode: journal du grand monde, n° 50 du 14 décembre 1873, Paris : chez Adolphe Goubaud & fils, page 2)
    • Bosc avait un pantalon boueux, un grand pardessus jaune, avec un immense cache-nez roulé autour du collet. — (Émile Zola, Nana, 1881)
    • On patinait autour de lui. Des enfants, le col entouré de cache-nez écarlates, blancs, verts, bleus, glissaient et tournoyaient. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 95)
  2. (Histoire) Sorte de masque de la toilette féminine qui couvrait le nez ou visage.
    • Pour sortir par les temps froids, on attachait aux oreillettes du chaperon une pièce carrée qui couvrait le bas du visage au-dessous des yeux, comme une barbe de masque. Cette pièce s'appelait touret de nez ou cache-nez. Les mauvais plaisants dirent par dérision coffin à roupies. — (Jules Quicherat, Histoire du costume en France depuis les temps les plus reculés jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, 2e éd., Paris : Librairie Hachette, 1877, p. 396)
    • Un accessoire du vêtement, le touret de nez ou cache-nez, qui était déjà en usage sous Charles V, prit une grande importance à ce moment, où il s'associa au masque. Comme le cache-nez s'employait surtout en hiver et avait surtout pour objet de préserver le nez du froid, certains plaisants le qualifièrent impoliment de coffin à roupies. — (Alfred Franklin, La civilité, l'étiquette, la mode, le bon ton, du XIIIe au XIXe siècle, tome 1, Éditions Émile-Paul, 1908, p. 121)
  3. (Histoire) Partie de casque qui couvrait le nez ou visage.
    • Ainsi le casque romain ou franc fut remplacé par le casque normand, grossier dans sa forme conique et pointue, sans avance ni jugulaires, mais caractérisé par une partie singulière appelée le nasal ou cache-nez, lame de métal allongée, mince, presque toujours étroite, qui descend du sommet du casque et couvre le front et le nez; quelquefois une lame semblable se répétait derrière le cou. — (Le Moyen-âge pittoresque : Monumens d'architecture, meubles et décors du Xe au XVIIe siècle, Paris : chez Veith & Hauser, 1838, page 170)
    • Ce mot change d'acception à la fin du xve siècle et s'applique dans le suivant à une sorte de cache-nez ou de masque terminé en pointe et couvrant quelquefois entièrement le visage. — (Victor Gay, Glossaire archéologique du Moyen Age et de la Renaissance, tome 1 (A -Guy), Paris : Librairie de la société bibliographique, 1887, page 119)
    • […], les casques qu'ils revêtaient lors de croisades étaient différents. Ils étaient ouverts sur les côtés et recourbés vers l'arrière. Des petits cônes d'acier partaient en ligne continue et médiane depuis le cache-nez jusqu'au bord arrière. — (Florian Cardinale, Le Chevalier à l’armure blanche, tome 1 : Le Monde de l'Ombre, Éditions Publibook, 2009, page 147)
  4. (Hippologie) Pièce de la bride du cheval qui entoure le chanfrein ; muserolle
    • […] ; 6° du porte-mors, formé de deux courroies qui se fixent par une de leurs extrémités au mors, et par l'autre aux joues et à la têtière ; de la muserolle, ou cache-nez, qui embrasse tout le chanfrein et passe dans les anses des joues. — (M. Berttier, Manuel de Médecine et de Chirurgie vétérinaires ou l'Art de prévenir, soigner et guérir toutes Les maladies des animaux propres à l'Exploitation des biens ruraux, Paris : Librairie scientifique, 1856, page 93)
  5. (Argot) Vin de mauvaise qualité.
    • Ces messieurs ! Alors, j'avais un saucisson aux herbes et une carafe de cache-nez. J'ai bon ? — (Alexandre Astier, Kaamelott, Livre VI, Arturus Rex, 2009)
    • […], et mon oncle marrant dira “Une quille de Beaujolais, un saucifflard et le maillot de Lacazette” qui entrainera un rire extrêmement gras, ponctué par un percutant “et moi je sens le gaz ??” de mon père qui m’aura une nouvelle fois capté en train de me torcher la boutanche de cache-nez. — (« TGIF – Thanks God It’s Friday : La Bûche », par Adrien Besancon, le 16 décembre 2016, sur le site Effronté, mais bien élevé (www.effronte.fr))

SynonymesModifier

Pièce d'habillement
Pièce de masque
Pièce caque d'armure
Pièce de harnachement
Mauvais vin

Quasi-synonymesModifier

Pièce d'habillement

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier