cadeau de Grec

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De cadeau et Grec, en référence à la phrase latine Timeo Danaos et dona ferentes (je crains les Grecs, même quand ils font des cadeaux), écrite par Virgile dans l’Énéide, et qui fait allusion au cheval de Troie décrit dans l’Iliade.

Locution nominale Modifier

cadeau de Grec \ka.do də ɡʁɛk\ masculin

  1. (Québec) Offre alléchante qui cache un piège.
    • Dans son esprit, c’était un peu un cadeau de Grec. — (Jean-Claude Germain, Le feuilleton de Montréal: 1642-1792, 1994, page 151)
    • Donc si on résume, depuis 1971, nous aurions servi à Montréal un véritable cadeau de Grec! — (Charles Côté, Désintégration des régions, 1991, page 155)
    • Il accepta, tout en nous disant que c’était un « cadeau de Grec » (Timeo Danaos et dona ferentes) et, depuis lors, la Croix lumineuse du Mont-Royal brille intacte chaque nuit, aux yeux reconnaissants de nos concitoyens ! — (Les Cahiers des Dix, n° 22 à 23, 1957, page 32)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier