Voir aussi : caillé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1) (Début du XIIe siècle) De l’ancien français quaille, du latin quaccola (gloses de Reichenau, VIIIe s.), emprunté au francique *kwakila (cf. flamand kwakkel), issu du croisement de kwak « cacabe » et de *hwahtila « caille », lui-même continué par le néerlandais régional wachtel et apparenté à l’allemand Wachtel.
(Nom 2) (fin du XXe siècle) (Verlan) Par apocope de caillera, verlan de racaille.
(Nom 4) par aphérèse de mouscaille.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
caille cailles
\kɑj\

caille \kɑj\ féminin

 
Une caille des blés.
 
Une caille du Japon.
 
Une caille peinte.
  1. (Ornithologie) Nom vernaculaire normalisé donné à trois genres de petits gallinacés migrateurs de l’Ancien Monde comprenant un total de neuf espèces à plumage grivelé, exhibant souvent un patron très voyant de traits faciaux foncés et pâles en alternance, souvent chassées comme gibier, et dont la chair est réputée pour son fumet délicat.
    • On donne le nom international français de "caille" à trois genres différents, soit le genre-type Coturnix — auquel est rattachée la caille des blés bien connue — ainsi que ceux de Anurophasis et Excalfactoria, dont la biologie est par ailleurs moins bien connue de façon générale.
    • L’on a aussi la bizarre passion des cailles que l’on garde dans des paniers d’osier à claire-voie, et qui varient agréablement par leur sempiternel piou-piou-piou le cri-cri des grillons. Comme dit Bilboquet, ceux qui aiment cette note-là doivent être contents. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Caille grasse.
    • La saison des cailles.
    • Tout le monde sait dans notre région que la caille « doit se manger au bout du fusil ». — (Charles Forot, Odeurs de forêt et fumets de table, 2009)
  2. (Ornithologie) (au sens restreint) Synonyme de caille des blés (Coturnix coturnix).
  3. Terme affectueux.
    • Ma petite caille.
  4. (Suisse) excrément.
    • Il y a des cailles de moineau sur le rebord de la fenêtre.

NotesModifier

En biologie, le genre, premier mot du nom binominal et les autres noms scientifiques (en latin) prennent toujours une majuscule. Par exemple : Homme moderne : Homo sapiens, famille : Hominidae. Quand ils utilisent des noms en français, ainsi que dans d’autres langues, les naturalistes mettent fréquemment une majuscule aux noms de taxons supérieurs à l’espèce (par exemple : les Hominidés, ou les hominidés).
Un nom vernaculaire ne prend pas de majuscule, mais on peut en mettre une quand on veut signifier que l’on parle non pas d’individus, mais de l’espèce (au sens du couple genre-espèce), du genre seul, de la famille, de l’ordre, etc.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

HyperonymesModifier

(simplifié)

HyponymesModifier

(exemples)

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
caille cailles
\kɑj\

caille \kɑj\ féminin

  1. (Populaire) (Péjoratif) Racaille.
    • Ta meuf c’est une caille mec, elle met des coups de tête. — (Faf Larage, « Ta Meuf (la caille) », sur l’album Rap Stories, 2007)

SynonymesModifier

→ voir racaille

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe cailler
Indicatif Présent je caille
il/elle/on caille
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je caille
qu’il/elle/on caille
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
caille

caille \kɑj\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de cailler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de cailler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de cailler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de cailler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de cailler.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • caille sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier