FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Verbe 1) (Date à préciser) Du latin coagulare (« coaguler »).
(Verbe 2) De l'Angevin cail («sommeil»). [1] [2]

Verbe 1 Modifier

cailler \kɑ.je\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Solidifier, coaguler.
    • Le lait caille.
  2. (Transitif) Provoquer la coagulation.
    • On utilise de la présure pour cailler le lait.
  3. (Argot) (Impersonnel) Faire froid.
    • Ça caille en ce moment. Moi, j'étais en vacances dans les Caraïbes, 30°C à l'ombre... C'est toujours agréable quand on a très chaud de savoir que les autres se les pèlent...On profite mieux. — (Stéphane Guillon, « Dérapage en douceur : 12 janvier 2009 », dans le recueil On m'a demandé de vous calmer, éd. Stock, 2009)
  4. (Argot) Avoir froid.
    • J’aurais dû mettre mon manteau, je caille.
    • Par contre on gèle, on caille, on a l’onglée, les balloches ratatinées, les pieds glacés. — (Alphonse Boudard, Le Corbillard de Jules, Éditions de la Table Ronde, 1979, page 106)
  5. (Suisse) Produire des crottes (volatiles).
    • Je dois nettoyer la table, les moineaux ont caillé partout.

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Verbe 2Modifier

cailler \kɑ.je\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Québec)(Suisse) (Figuré) (Familier) S’endormir.
    • Avoir les yeux caille* = avoir les yeux troublés par l'ivresse ou par un grand besoin de sommeil. Dial. Cail (s.m.) =somme, sommeil profond, Anjou; se cailler » s'endormir, surtout en parlant des enfants, Suisse romande et Canada. — (Le Canada français, volume 14, page 627, Éd. Université Laval (Québec), 1926)

PrononciationModifier




HomophonesModifier

ParonymesModifier

Voir aussiModifier

  • Le thésaurus fromage en français  
  • cailler sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • cailler sur l’encyclopédie Vikidia  

RéférencesModifier

AnagrammesModifier