calcul intégral

FrançaisModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution nominale Modifier

Invariable
calcul intégral
\Prononciation ?\

calcul intégral \Prononciation ?\ masculin

  1. (Analyse) Branche du calcul infinitésimal, consacrée aux intégrales.
    • tu connais bien les mathématiques, je le sais, eh bien, parle-lui du calcul intégral; je te donne ma parole d’honneur que je ne plaisante pas, je te jure qu’elle s’en fiche ! — (Fiodor Dostoïevski, Crime et châtiment, III, 1, 1866, traduit par D. Ergaz)
    • Chez Sade, comme dans Vénus en rut, le verbe porter marque l'action qui permet d'atteindre le dernier période. L'expression porter au dernier période marque alors une limite de l'imagination, au sens que le calcul intégral donne à la notion de limite. — (Peter Cryle, La Crise du plaisir: 1740-1830, Presses Univ. Septentrion, 2003, p. 184)

TraductionsModifier

PrononciationModifier