Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1918) Mot-valise inventé par Guillaume Apollinaire en 1918. Il est formé par la contraction de calligraphie et idéogramme.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
calligramme calligrammes
\ka.li.ɡʁam\
 
Un calligramme de Panard en forme de verre.

calligramme \ka.li.ɡʁam\ masculin

  1. (Poésie) Poème dans lequel la forme visuelle des vers évoque un dessin, une représentation graphique.
    • Cette absence d’affinité avec une forme ne l’empêche cependant pas d’en saisir l’importance. Pour Apollinaire, le calligramme représentait un retour aux sources et une forme de communication élargie, de même que l’idéogramme, au-delà des dialectes babéliens, permettait d’établir un lien entre tous les Chinois. — (Claude Debon, Doukipledonktan ? Études sur Raymond Queneau, Presses Sorbonne Nouvelle, 1998, page 27)
    • Son transport vers un autre régime sémiotique peut faire penser à celui qui s’effectue dans le calligramme. Selon Michel Foucault, le calligramme fait « dire au texte ce que représente le dessin ». — (Alexandra Saemmer & ‎Monique Maza, E-Formes : Écritures visuelles sur supports numériques, Presses de l’Université de Saint-Étienne, 2008, page 156)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier