Voir aussi : calumniá, calúmnia

EspagnolModifier

ÉtymologieModifier

Emprunté vers les XIVe-XVe siècles au latin calumnia.

Nom commun Modifier

calumnia \Prononciation ?\ féminin

  1. Calomnie.

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe calumniar
Indicatif Présent (yo) calumnia
(tú) calumnia
(vos) calumnia
(él/ella/usted) calumnia
(nosotros-as) calumnia
(vosotros-as) calumnia
(os) calumnia
(ellos-as/ustedes) calumnia
Imparfait (yo) calumnia
(tú) calumnia
(vos) calumnia
(él/ella/usted) calumnia
(nosotros-as) calumnia
(vosotros-as) calumnia
(os) calumnia
(ellos-as/ustedes) calumnia
Passé simple (yo) calumnia
(tú) calumnia
(vos) calumnia
(él/ella/usted) calumnia
(nosotros-as) calumnia
(vosotros-as) calumnia
(os) calumnia
(ellos-as/ustedes) calumnia
Futur simple (yo) calumnia
(tú) calumnia
(vos) calumnia
(él/ella/usted) calumnia
(nosotros-as) calumnia
(vosotros-as) calumnia
(os) calumnia
(ellos-as/ustedes) calumnia
Impératif Présent (tú) calumnia
(vos) calumnia
(usted) calumnia
(nosotros-as) calumnia
(vosotros-as) calumnia
(os) calumnia
(ustedes) calumnia

calumnia \Prononciation ?\

  1. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de calumniar.
  2. Deuxième personne du singulier () de l’impératif de calumniar.

LatinModifier

ÉtymologieModifier

Ce mot vient, par une forme participale calumnus (pour la construction, comparez avec alumnus, Vertumnus), du verbe déponent calvi (« chicaner  », « tromper ») qui donne aussi cavilla (« plaisanterie, raillerie ») qui est pour *calvilla [1].
Le sens d'« accusation » a conduit, en moyen français, à celui de « provocation, défi » ; c'est la signification de chalonge, devenu challenge après un passage par l'anglais. Calomnie est un emprunt direct et récent de ce même mot latin.

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif calumniă calumniae
Vocatif calumniă calumniae
Accusatif calumniăm calumniās
Génitif calumniae calumniārŭm
Datif calumniae calumniīs
Ablatif calumniā calumniīs

calumnĭa \Prononciation ?\ féminin

  1. (Droit) Calomnie, accusation fausse, accusation injuste.
    • calumniam afferre.
      intenter une accusation en calomnie.
  2. Chicane (en justice).
    • Metellus calumniā dicendi tempus exemit, Cicéron. Att. 4, 3, 3
      Métellus, par des subtilités, employa jusqu'au bout le temps de parole.
  3. Cabale, manœuvre, supercherie, imposture, fourberie, ruse.

DérivésModifier

  • calumniātĭo, subtilités, arguties, chicanes.
  • calumniātŏr, calumniatrix : chicaneur, plaideur de mauvaise foi, faux accusateur - calomniateur, imposteur.
  • calumnior, chicaner, se livrer à des intrigues, ergoter.
  • calumnĭosē, sans fondement, à tort, calomnieusement, à faux.
  • calumnĭōsus, qui chicane, plein de ruses, calomnieux, faux, inventé méchamment.

Apparentés étymologiquesModifier

  • calvĭo ou calvor, être abusé, être trompé - déponent : chercher à s'échapper, tromper.

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

RomancheModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

calumnia \Prononciation ?\ féminin

  1. Calomnie.

DérivésModifier

NotesModifier

Forme et orthographe du dialecte puter.
Forme et orthographe du dialecte vallader.