caméléon

Voir aussi : Caméléon

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin chamaeleon issu du grec ancien χαμαιλέων, khamailéôn (« lion qui se traîne par terre »), via l’ancien français cameleon ou camelion[1].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
caméléon caméléons
\ka.me.le.ɔ̃\
 
Un caméléon (sens 1)

caméléon \ka.me.le.ɔ̃\ masculin

  1. Reptile insectivore ayant notamment la capacité de changer de couleur (ils constituent les Caméléonidés, Chamaeleonidae).
    • […] il est presque impossible qu’un prince soit si fort maître de lui-même, qu’il prenne toutes les couleurs comme un caméléon. — (Frédéric II & Voltaire, L’Anti-Machiavel, 1739 (édition de 1947))
    • La cour de notre auberge, arrangée en patio, était ornée d’une fontaine entourée d’arbustes sur lesquels vivait un peuple de caméléons. Il serait difficile d’imaginer un animal plus bizarrement hideux. Figurez-vous une espèce de lézard ventru, de six à sept pouces plus ou moins, avec une gueule démesurément fendue, qui darde une langue visqueuse, blanchâtre, aussi longue que le corps, des yeux de crapaud à qui l’on marche sur le dos, saillants, énormes, enveloppés d’une membrane, et d’une indépendance complète de mouvement ; l’un regarde le ciel et l’autre la terre. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • Avec les 13,5 millimètres de long de son corps, ce nano-caméléon est le plus petit reptile sur terre. Il est si petit qu'il peut tenir sur le bout d’un doigt. — (Radio-Canada, Le plus petit reptile du monde découvert à Madagascar, radio-canada.ca, 5 février 2021)
    • Les caméléons sont principalement représentés en Afrique et à Madagascar.
  2. (Figuré) Personne qui change d’avis, d’humeur et de langage au gré de ses intérêts.
    • C’est un vrai caméléon en politique.
    • Je définis la cour un pays où les gens,
      Tristes, gais, prêts à tout, à tout indifférents,
      Sont ce qu’il plaît au prince, ou, s’ils ne peuvent l’être,
      Tâchent au moins de le paraître.
      Peuple caméléon, peuple singe du maître ;
      — (Jean de La Fontaine, Fables, Livre VIII, 13, Les Obsèques de la Lionne.)

Variantes orthographiquesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

HyperonymesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

SourcesModifier

  1. Frédéric GodefroyDictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle, édition de F. Vieweg, Paris, 1881–1902 → consulter cet ouvrage

BibliographieModifier

  L’entrée en français a été sélectionnée comme bonne entrée représentative d’une qualité standard pour le Wiktionnaire.
Vous pouvez consulter la page de discussion, la page Wiktionnaire:Évaluation ou la liste des bonnes entrées.