camérier

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin camerarius (« chambellan »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
camérier camériers
\ka.me.ʁje\

camérier \ka.me.ʁje\ masculin

  1. (Catholicisme) Officier de la chambre du Pape.
    • Si demain, par impossible, dans la chaire de Pierre s’asseyait un véritable évêque, un chrétien véritable, j’irais le trouver et je lui dirais : « Ne soyez pas le vieillard enseveli vivant dans une tombe d’or, laissez vos camériers, vos gardes nobles et vos cardinaux, quittez votre cour et les simulacres de la puissance. » — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, pages 125-126)
    • Là-dessus, je m’aperçus que deux de ses collègues, aux allures onctueuses de camériers secrets, étaient des Italiens. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Catholicisme) (Spécialement) Préfet chargé du trésor du Pape et de ses aumônes.
  3. (Désuet) (Religion) Moine administrant les biens d'un monastère.

NotesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • camérier sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier