FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de cambrer avec le suffixe -ure.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cambrure cambrures
\kɑ̃.bʁyʁ\

cambrure \kɑ̃.bʁyʁ\ féminin

  1. Courbure en arc.
    • La cambrure d’un soulier.
    • quelque chose de subtil qui vous pénétrait se dégageait même des draperies de sa robe et de la cambrure de son pied. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
    • Pansu, il arborait par tous les temps le même gilet blanc brodé de chimères. La jambe, bien que courte, avait une élégance naturelle, due à sa cambrure. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 67.)
  2. Mouvement que l’on fait lorsqu’on se cambre.
    • La lombalgie peut être aggravée par un excès de cambrure lombaire, ou lordose.
    • – Lève-toi donc un instant…. là … tourne… doucement ! Eh mais, dites donc, Fernand, c’est vrai qu’elle a de l’allure, votre fille : voyez donc un peu cette taille, cette cambrure ! — (Colette Vivier, La maison des petits bonheurs, 1939, éd. Casterman Poche, page 182.)
  3. (Sport) (Ski) Courbure longitudinale d’un ski qui en rehausse la partie centrale.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   cambrure figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bateau.

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier