Voir aussi : camión

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) (1352) Du moyen français camion, d’origine inconnue ; une origine picarde[1] et une parenté avec chemin (→ voir camino en espagnol par exemple) ou dans le latin chamulcus (« charriot bas »)[1] sont avancées comme hypothèses. Le mot est rare, absent des dictionnaires de l’Académie jusqu’à l’édition de 1835[2].
Note : L’ancien français cannot, charrette indique un usage possible de camiot pour camion.
(Nom commun 2) (XVe siècle)[3] D’origine inconnue. Contrairement au précédent, il est attesté tout au long des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
camion camions
\ka.mjɔ̃\
 
Un camion.

camion \ka.mjɔ̃\ masculin

  1. (Automobile) Véhicule terrestre automobile équipé d’un, deux ou trois essieux directeurs ainsi que de un à trois essieux porteurs et destiné au transport de marchandises. — Note : Le nom est générique et s’applique à un ensemble de véhicules spécialisés soit automoteurs, soit attelés à une remorque ou une semi-remorque.
    • Je traversai une cour encombrée de jeeps et de camions militaires et j’arrivai devant l’entrée du bâtiment inachevé. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Sans les camionneurs, l’économie brésilienne serait paralysée. Sur les routes en bon état de Rio, de Sâo Paulo ou de Belo Horizonte, les camions circulent par milliers, tous les jours. — (Marcos Vinícios Vilaça, Sociologie du camion: le camion et son chauffeur au Brésil, L’Harmattan, 2003, page 45)
    • Un matin du mois de Juin, il mousine un petit crachin froid. Un gros camion vient de quitter le Champ du Trou : il emporte nos meubles. — (Bernard Kuntz, Planète Rimbe, Éditions Edilivre, 2007, page 160)
    • Les petits coups de freins de Chak et l’épais tapis de neige se conjuguèrent pour ralentir le camion, et ce fut quasiment au pas qu’il s’engagea dans l’ouverture. — (Pierre Bordage, Les Derniers Hommes, épisode 3 : Les légions de l’Apocalypse, éd. Au Diable Vauvert, 2010)
  2. (Autrefois) Fardier ; haquet ; chariot bas.
    • Quelquefois, en arrivant au canal, les ponts des écluses étaient déjà tournés. Des fiacres, des camions s’arrêtaient là. Les cochers juraient, le monde s’inquiétait. — (Alphonse Daudet, Les trois sommations, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 171)
    • La plupart du temps, les véhicules que vous rencontrez sur les routes sont des camions ou des fardiers chargés d’énormes muids. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Pierre Curie meurt le 19 avril 1906 dans un accident de circulation. Traversant une rue sous la pluie, abrité par son parapluie, il ne vit pas arriver un lourd camion hippomobile. […] La roue arrière gauche lui broya la tête, le tuant sur le coup. — (Hélène Langevin-Joliot & Alain Bouquet, Après la mort de Pierre Curie, premier cours de Marie Curie à la Sorbonne)
  3. Récipient d’assez grande capacité.
    • Il se passait que des peintres étaient en train de badigeonner à neuf l’intérieur de la voûte et les portes, et que, le soir, ils remisaient leurs camions dans le corps de garde. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • On mélange le tout dans un vase de verre, appelé camion. — (P. Lebeau, G. Courtois, Traité de pharmacie chimique, tome 2, 1929)
    1. Seau utilisé par les peintres en bâtiments pour délayer les peintures.
      • On met le liquide (peinture ou vernis) dans le camion en ayant soin de bien le tamiser et on referme le camion […]. — (Science progrès découverte, volume 1, 1919, page 13)

SynonymesModifier

DérivésModifier

HyponymesModifier

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
camion camions
\ka.mjɔ̃\

camion \ka.mjɔ̃\ masculin

  1. (Vieilli) Petite épingle.
    • Ces petites épingles appelées, dans les magasins de modes, camions. — (L’Observateur des modes, 1820)
    • Eh ! non, monsieur, je vous dis une grosse épingle, et vous me présentez un camion. — (Une maîtresse bien agréable)

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • camion sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • camion sur l’encyclopédie Vikidia  

RéférencesModifier

Moyen françaisModifier

ÉtymologieModifier

Voir camion.

Nom commun 1 Modifier

camion \Prononciation ?\ masculin

  1. Camion, chariot bas.

Nom commun 2Modifier

camion \Prononciation ?\ masculin

  1. Camion, petite épingle.
    • Des camions d'Angleterre.

RéférencesModifier

ItalienModifier

ÉtymologieModifier

Du français camion.

Nom commun Modifier

camion \ka.ˈmjɔn\ masculin invariable

  1. (Transport) Camion, poids lourd.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Voir aussiModifier

  • camion sur l’encyclopédie Wikipédia (en italien)  

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

D’après Mistral, corruption de caminon.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
camion
[kaˈmju]
camions
[kaˈmjus]

camion [kaˈmju] (graphie normalisée) masculin

  1. Camion, haquet, traînoir à quatre roues.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

RoumainModifier

ÉtymologieModifier

Du français camion.

Nom commun Modifier

neutre Singulier Pluriel
cas non articulé articulé non articulé articulé
Nominatif
Accusatif
camion camionul camioane camioanele
Datif
Génitif
camion camionului camioane camioanelor
Vocatif

camion \Prononciation ?\ nominatif accusatif neutre singulier

  1. Camion.

PrononciationModifier