FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Vers 1950) Emprunté à l’espagnol canasta. Le jeu serait né en Uruguay et il connut un vif succès vers 1947-1948 aux États-Unis, avant de migrer en Europe au début des années 1950.

Nom commun Modifier

Invariable
canasta
\ka.nas.ta\

canasta \ka.nas.ta\ féminin

  1. (Cartes à jouer) Jeu de cartes qui utilise cent-huit cartes où le but est de marquer 5000 points en formant des rangées et des colonnes.
    • La Canasta peut réunir de deux à six joueurs ; mais elle est surtout passionnante quand elle peut être pratiquée par deux équipes de deux joueurs. — (Frans Gerver, Le Guide Marabout de tous les jeux de cartes, Verviers : Gérard & C°, 1966, p.114)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • canasta sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Emprunt à l’espagnol canasta.

Nom commun Modifier

Invariable
canasta
\Prononciation ?\

canasta \Prononciation ?\

  1. (Cartes à jouer) Canasta.

EspagnolModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé régressif de canastillo[1], du latin canistellum, diminutif de canistrum (« panier »)[2].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
canasta
\kaˈnas.ta\
canastas
\kaˈnas.tas\

canasta \kaˈnas.ta\ féminin

  1. (Sport) Panier.
  2. (Indénombrable) (Cartes à jouer) Canasta.

HyponymesModifier

RéférencesModifier

  1. « canasta », dans Diccionario de la Real Academia Española, 23e édition
  2. « canasta », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

Apparenté à l’espagnol canasta, du latin canistrum.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
canasta
[kaˈnasto̞]
canastas
[kaˈnasto̞s]

canasta [kaˈnasto̞] (graphie normalisée) féminin

  1. Grande corbeille ; manne.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

RéférencesModifier