cancrelat

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du néerlandais kakkerlak.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cancrelat cancrelats
\kɑ̃.kʁə.la\

cancrelat \kɑ̃.kʁə.la\ masculin

  1. (Entomologie) Nom usuel d’une espèce de blatte d’Amérique, de nom scientifique Periplaneta americana, qui a été introduite dans les ports d’Europe où elle infeste les magasins de denrées.
    • Ribadier. — C’est ce qui m’empêche de le louer… Parce que, n'est-ce pas, pour des étrangers… Mais pour un ami, c’est tout ce qu’il faut ! Ça t’est bien égal, n’est-ce pas ? Ce n’est pas des pauvres cancrelats parisiens qui feront reculer un homme qui vient de Batavia.
      Thommereux. — Oh ! là ! là !… Mais à Batavia, quand nous avons des cancrelats… ce sont des scorpions…
      — (Georges Feydeau, Le Système Ribadier, 1892, acte I, scène 9)
    • La dernière fois, j’ai eu un cancrelat qui est tombé dans mon pippermint. — (Pierre Benoit, Monsieur de la Ferté, Albin Michel, 1934, Cercle du Bibliophile, page 218)
    • Il attrapa un énorme cancrelat, le mit dans sa besace avec des chikwangues et partit. — (Hermann Hochegger, Cendrillon en Afrique: versions zaïroises proches des contes de Grimm : (traditions orales de 1906 à 1993), 1993)
  2. (Par métaphore). Personne sournoise et envahissante, un peu répugnante.
    • Ma plus grande joie, c’est de siffler un taxi et de monter dedans. Le cancrelat au volant, il en revient pas. — (Raymond Queneau, Zazie dans le métro, Gallimard, Paris, 1959)

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • cancrelat sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier