canne-pétoire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1743) [1] composé de canne et de pétoire

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
canne-pétoire cannes-pétoires
\kan pe.twaʁ\

canne-pétoire \kan pe.twaʁ\ féminin

  1. (Désuet) (Ouest de la France) Branche de sureau évidée servant de sarbacane aux enfants.
    • Et d’évoquer « la canne-pétoire (1)»... ce que nous prononcions avec l’accent des gens du cru, tels de vrais Bas-Mainiaux: «eun’ cann’-peutouère » !
      - (1) la canne peutouère (avec balle de chanvre) ou la canne gilouère (avec de l’eau) : que l’on peut traduire par sarbacane.
      — (La canne-pétoire sur bernardino.over-blog.net, 30 décembre 2012)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  1. Canne-pétoire, « branche de sureau évidée servant de sarbacane aux enfants » — (Imprimerie de Trévoux, Dictionnaire universel françois et latin, 1743) ; 1891 ; pétoire, « même sens » — (H. Coulabin, Dictionnaire des locutions populaires du bon pays de Rennes-en-Bretagne, 1891)