Voir aussi : cantinièr

Étymologie

modifier
Dérivé de cantine, avec le suffixe -ier.

Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin cantinier
\kɑ̃.ti.nje\
cantiniers
\kɑ̃.ti.nje\
Féminin cantinière
\kɑ̃.ti.njɛʁ\
cantinières
\kɑ̃.ti.njɛʁ\

cantinier \kɑ̃.ti.nje\

  1. Qui relève d'une cantine.
    • Aline revint, languide, fléchissante. Il n'osa lui demander de quoi elle avait souffert, et engagea très mal leur tête-à-tête cantinier. — (Richard Jorif, Le Burelain, éditions François Bourin, 1989, page 53)

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
cantinier cantiniers
\kɑ̃.ti.nje\

cantinier \kɑ̃.ti.nje\ masculin (pour une femme, on dit : cantinière)

  1. Celui qui tient une cantine.
    • Défenses sont faites à tous cantiniers de recevoir et de garder dans leur maison aucune guildive, sans la permission du juge de police. — (Recueil des lois de l’Île Maurice et de ses dépendances, annoté par John Rouillard, V.1, page 204, 1866)
    • Les soudards s'arrêtèrent, les cantiniers vinrent à eux, leur vendirent du pain, du vin, de la bière, des viandes de toutes sortes. — (Charles de Coster; La légende d’Ulenspiegel … , 1867)
    • Un cantinier qui se rase sur l’accotement, sa glace pendue à un cerisier, attend avec nervosité, la figure débordant de mousse, que nous ayons fini de faire trembler la route. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier
 

Étymologie

modifier
Dérivé de cantina, avec le suffixe -ier.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
cantinier
\Prononciation ?\
cantiniers
\Prononciation ?\

cantinier [kãⁿtiˈnje] (graphie normalisée) masculin (pour une femme, on dit : cantiniera)

  1. (Provençal) Cantinier.

Variantes dialectales

modifier

Références

modifier