Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1831) (Nom, adjectif 1) Origine obscure. Peut-être à rattacher à canette[1][2] (« bobine creuse servant aux tisserands ») avec un suffixe atypique.
(Adjectif 2) Voir Canut.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
canut canuts
\ka.ny\

canut \ka.ny\ masculin (pour une femme on dit : canuse)

  1. (Rhône-Alpes) Ouvrier tisserand de soie travaillant sur un métier à tisser, au XIXe siècle.
    • Les conditions de travail difficiles des canuts les poussèrent plusieurs fois à la révolte.
  2. (Par extension) Personne très pauvre.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  canut figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : soie.

Adjectif 1 Modifier

Singulier Pluriel
Masculin canut
\ka.ny\

canuts
\ka.ny\
Féminin canuse
\ka.nyz\
canuses
\ka.nyz\

canut \ka.ny\ masculin

  1. Qui est spécifique aux canuts.
    • Une locution canuse montre encore aujourd’hui combien était maigre la pitance du canut. — (La Revue du siècle, littéraire, artistique & scientifique, 1889)

TraductionsModifier

Adjectif 2Modifier

Singulier Pluriel
Masculin canut
\ka.ny\

canuts
\ka.ny\
Féminin canute
\ka.nyt\
canutes
\ka.nyt\

canut \ka.ny\ masculin

  1. Relatif à Saint-Canut, paroisse de la ville québécoise de Mirabel [1].

Voir aussiModifier

  • canut sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

Ancien occitanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin canutus.

Adjectif Modifier

canut masculin

  1. Chenu, blanc.

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

Via l’ancien occitan canut (« chenu, blanc »), du latin canutus.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
canut
[kaˈnyt]
canuts
[kaˈnyts]

canut [kaˈnyt] (graphie normalisée) masculin

  1. (Viticulture) Cépage cultivé dans le Lot et l’Aveyron, dont il y a une variété blanche et une noire.
  2. Sobriquet des tisseurs de soie, à Avignon et à Lyon, ainsi nommés par allusion à leurs bobines de roseau.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

RéférencesModifier