Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1736)[1] De l’espagnol caucho ; première attestation sous la plume de Charles Marie de La Condamine[1] (Lettre à l’Académie des Sciences).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
caoutchouc caoutchoucs
\ka.u.tʃu\
 
Du caoutchouc (1) séchant au soleil.
 
Un caoutchouc (6b).

caoutchouc \ka.u.tʃu\ masculin singulier

  1. Suc coagulé provenant du latex extrait de certains végétaux tels que l’hévéa, le jaquier, etc., et utilisé par l’industrie.
    • Le ficus élastica fut le premier arbre exploité pour l’obtention du caoutchouc en Inde à la fin du XIXe siècle mais les résultats sont décevants. Si l’arbre pousse assez vite, il faut toutefois attendre près de 25 ans avant de pouvoir l’exploiter.— (Alain Baraton, Le caoutchouc est un arbre dans son pays d’origine !, La Main verte sur France Inter le 4 décembre 2016)
    • Le caoutchouc naturel est obtenu à partir de l’écorce de l’hévéa sous forme d'un liquide blanc laiteux, appelé latex (Fig. 11.21), qui est une suspension de particules de caoutchouc dans l'eau.— (Peter William Atkins, ‎Loretta Jones, Chimie: molécules, matière, métamorphoses, 1998, page 413)
    • Le caoutchouc naturel est un biopolymère terpénique constitué de plusieurs milliers de molécules d’isoprène (molécules à 5 atomes de carbone), reliées par des liaisons cis-1,4. Il est issu essentiellement de l’hévéa.— (Jean-François Morot-Gaudry, Les végétaux, un nouveau pétrole ?, 2016, page 46)
    • Le caoutchouc naturel est uniquement produit dans quelques pays en développement au climat tropical et provient d’un liquide nommé latex, principalement extrait de l’écorce des arbres à caoutchouc (Hevea brasiliensis) par un processus de saignée (mais certains autres arbres peuvent être utilisées comme l’arbre à caoutchouc de Panama, le balata et le guayule).— (Fonds commun pour les produits de base (Nations Unies), Atlas des produits de base, 2004, page 14)
  2. Matière synthétique calquant les propriétés de la matière naturellement produite.
    • On arpente les moquettes de la first classe, puis le linoléum de la classe touriste pour, enfin, fouler le caoutchouc merdâtre de la zone migrateuse. — (Frédéric Dard, San-Antonio : Les vacances de Bérurier, Paris : Éditions Fleuve noir, 1969)
  3. (Figuré) (Argot) Contorsionniste. (Par extension) Clown.
    • Avant de guincher les Clodoches, il était caoutchouc chez Rancy. — (Bruant, 1901)
  4. (Par extension) Vêtement imperméable de cette matière.
    • Il enfila son caoutchouc, qui lui permettrait de se protéger de la pluie.
  5. (Au pluriel) Chaussures imperméables faites de cette matière.
    • J’étais parti de Sarlande sans souliers, n’ayant aux pieds que de petits caoutchoucs fort minces, qui me servaient là-bas pour faire ma ronde dans le dortoir. Très joli, le caoutchouc ; mais l’hiver, en troisième classe… Dieu ! que j’ai eu froid ! C’était à en pleurer. — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 124)
    • Tout l’espace qui s’étend entre ses petits caoutchoucs et le pied de la colline de glace lui semble un ravin terrifiant, d’une profondeur incommensurable. — (Anton Tchekhov, Histoire de rire, traduction Anne Coldefy-Faucard, Librio 698, 2004, E.J.L.)
  6. (Botanique)
    1. Arbre à caoutchouc, hévéa (Hevea brasiliensis).
      • Je leur annonçait que j’étais chargé de la part de M. le commissaire général, de chercher les arbres qui portent ces graines, qu’on nomme caoutchouc, et dont on fait les souliers et une infinité d'objets ; que la découverte de ces arbres deviendrait une source de richesse pour les quartiers sous le vent et pour la Guyane en général. — (Revue coloniale, janvier décembre 1907, p.494)
    2. Arbre sempervirent aux feuilles elliptiques de la famille des moracées, originaire d'Asie (Ficus elastica).
      • Ta rime sourdra, rose ou blanche,
        Comme un rayon de sodium,
        Comme un caoutchouc qui s'épanche ! — (Arthur Rimbaud,
        Poésies, Ce qu'on dit au poète, 1871)
      • Dans les années 1950, le caoutchouc et le philodendron sont devenues les plantes à la mode, avant d'être détrônés par le Ficus benjamina.— (Marie Berthelot, Entretenez vos plantes d'intérieur, 2007, page 27)
      • On peut ainsi rabattre le tronc d’un caoutchouc, les tiges dénudées d’un lierre ou encore le sommet d’un ficus benjamina qui finit par prendre trop de volume.— (Marie-Sylvie Maufus, Comment tailler les plantes d’intérieur ?, L’Orne hebdo le 23 février 2017)

VariantesModifier

SynonymesModifier

Suc coagulé
Ficus elastica

DérivésModifier

HyponymesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français caoutchouc.

Nom commun Modifier

caoutchouc (Indénombrable)

  1. Caoutchouc.