FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin capitulum (« chapitre ») et -aire.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
capitulaire capitulaires
\ka.pi.ty.lɛʁ\
 
Salle capitulaire de l’Abbaye de Fontdouce.

capitulaire \ka.pi.ty.lɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui a rapport aux assemblées de chanoines ou de religieux.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
capitulaire capitulaires
\ka.pi.ty.lɛʁ\

capitulaire \ka.pi.ty.lɛʁ\ masculin

  1. (Histoire) Ordonnance ou règlement sur les matières civiles, criminelles et ecclésiastiques, rédigé par chapitres.
    • Les capitulaires de Charlemagne, les capitulaires de Charles le Chauve, constitutions faites par Charlemagne, par Charles le Chauve.
    • On ne peut supposer que les missi, les comtes, les évêques, courussent deux fois par an après l’empereur dans les lointaines expéditions d’où il date ses capitulaires, qu’ils gravissent tantôt les Alpes, tantôt les Pyrénées, législateurs équestres, qui auraient galopé toute leur vie de l’Èbre à l’Elbe — (Jules Michelet, Histoire de France, tome I, A. Lacroix et Cie, Paris, 1880, p. 357)
    • Un capitulaire prescrit de ne contracter que des unions légitimes, car celles-là seules donnent des enfants capables de succéder. — (Gabriel Lepointe, La Famille dans l'Ancien droit, Montchrestien, 1947 ; 5e éd., 1956, p.113)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

De capitular avec le suffixe -aire.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
capitulaire
[kapityˈlajɾe]
capitulaires
[kapityˈlajɾes]

capitulaire [kapityˈlajɾe] masculin (pour une femme on peut dire : capitulaira, capitulairitz, capitularèla)

  1. Celui qui capitule.

RéférencesModifier