FrançaisEdit

ÉtymologieEdit

Du latin tardif capitalis, au sens de « chef », de caput, « tête » (→ voir chef et capitoul).

NotesEdit

  • (XVe siècle) La ville de Chastillon sur la Dourdogne, heritage au captal de Buch. (Jean Froissart, II, II, 9)

Nom commun Edit

Singulier Pluriel
captal captals
\Prononciation ?\

captal \kap.tal\ masculin

  1. Ancien titre de dignité, qui signifiait chef, capitaine, dans le midi de la France.

NotesEdit

Seule une minorité de mots français en -al ont leur pluriel en -als au lieu de -aux. Il s’agit pour la plupart de noms (sans forme féminine) plutôt que des adjectifs, ou bien de mots qui doivent leur finale en -al à une étymologie différente (certains emprunts à l’anglais, par exemple) : abdal, aguedal, amenôkal, astronaval, atabal, aval, bal, banal, bancal, barbital (et ses composés comme penthiobarbital), cal, cantal, captal, caracal, caramousal, carnal, carnaval, cérémonial (le nom), chacal, chasal, chazal, chloral, choral, copal, corral, coucal, dual, emmental, emmenthal, étal, fatal, festival, final, floréal, foiral, fural, furfural, gal, galgal, gardénal, gavial, gayal, goral, jharal, katal (et ses dérivés), kinjal, kraal, kral, kursaal, marial, marshal, matorral, minerval, mistral, narval, natal (et ses dérivés), naval (et ses composés comme aéronaval), nopal, pal (et ses composés comme contre-pal), panal, pascal (l’unité et ses dérivés), péchopal, pental, penthotal, pétrinal, pipéronal, pousal, prairial, pyridoxal, quetzal, récital, régal, rétinal (la substance chimique), revival, rial, rorqual, roseval, sabal, santal, saroual, serval, sial, sisal, sonal, spiritual (et negro-spiritual), tagal, tergal, tincal, tonal, trial, val (sauf dans l’expression par monts et par vaux), véronal, virginal (l’instrument de musique), waal.

SynonymesEdit

TraductionsEdit

RéférencesEdit

Ancien occitanEdit

 

ÉtymologieEdit

Du latin capitalis.

Nom commun Edit

captal masculin

  1. Capital, cheptel.
  2. Capitaine, chef.

VariantesEdit

RéférencesEdit

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844