Voir aussi : Capucin

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIe siècle) Apparenté à capuche, capuchon, de l’italien cappuccino (« capucin », proprement « qui porte un capuchon ») en raison de la coule à capuchon particulièrement voyant portée par ces religieux, de cappuccio (« capuchon »). Les capucins constituent une congrégation de l'Ordre des frères mineurs. La première attestation, chez Rabelais, date de 1542, la francisation en capuchin — (chez Montaigne) est régulière, capucin, au départ dialectal, a fini par s'imposer.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
capucin capucins
\ka.py.sɛ̃\

capucin \ka.py.sɛ̃\ masculin

  1.  
    Saint François en capucin.
    (Religion) Membre de l'ordre des frères mineurs capucins.
    • Les capucines étaient non-seulement confessées et dirigées par les capucins, mais nourries par eux et du produit de leurs quêtes. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.92)
    • Oui, le Père capucin devait être un brave homme. Il était un peu gros, comme ils le sont tous, il avait la figure ronde, le teint coloré, mais on lui voyait deux bons yeux bleus très doux, au regard très droit, deux beaux yeux comme en ont les enfants lorsqu’ils vous embrassent. — (Charles-Louis Philippe, Dans la petite ville, 1910, réédition Plein Chant, page 48)
    • Ainsi qu'ailleurs, par exemple au Mans et à Saint-Jacques de Paris, Reims construira un lazaret ou « bureau de santé » pour les pestiférés, et ce bureau sera tenu par les Capucins. — (R. P. Ubald d'Alençon (Léon-Louis Berson), « Les frères mineurs capucins de Reims (1593-1903) », dans les Travaux de l'Académie nationale de Reims, tome 137 (1922-1923), Reims : chez Monce, 1924, p. 98)
  2. (Par extension) (Vieilli) Homme qui prêche la morale et la dévotion d'une manière affectée et triviale.
  3.  
    Un capucin (3) Cebus capucinus.
    (Zoologie) Sajou, singe de la famille des Cébidés, ainsi nommé parce qu’il a une barbe rappelant celle des capucins.
  4. Nom vernaculaire du lièvre, en particulier dans la région des Ardennes.
    • Nommé également « capucin », le lièvre d’Europe est tout à fait reconnaissable et bien connu des amateurs de chasse comme des non-chasseurs. — (Le lièvre d’Europe sur www.chassons.com)
  5. (Entomologie) Nom donné à des coléoptères dont la tête est cachée sous le pronotum comme celle d’un moine sous la capuche.
    • Certains insectes ne s’attaquent qu’aux grains et aux céréales, comme vu à la page précédente. D’autres, comme les capucins, font aussi un festin de denrées variées, parmi lesquelles le manioc. — (Claire König, Les insectes « généralistes » : capucins, blattes et compagnie, futura-sciences.com, 24 octobre 2016)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

HyperonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin capucin
\ka.py.sɛ̃\
capucins
\ka.py.sɛ̃\
Féminin capucine
\ka.py.sin\
capucines
\ka.py.sin\

capucin \ka.py.sɛ̃\ masculin

  1. Relatif à Pouru-Saint-Remy, commune des Ardennes.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • capucin sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier