Voir aussi : Capucine, capuciné

Étymologie

modifier

(XVIe siècle)[1] Pour la religieuse. Dérivé de capucin, avec le suffixe -ine.

(1694) Le botaniste français Joseph Pitton de Tournefort reprend ce terme pour désigner les plantes du genre Cardamindum[2] en raison de la forme de la fleur qui évoque selon lui une capuche notamment à cause du long éperon floral[3].

(1765) Pour la couleur[4].

Attestations historiques

modifier
  • (XVIIe siècle) Là-dessus une esrattée de perruquière de la mesme ruë, voulant donner son advis, et enseigner un moyen de mettre lesdites filles en religion, parla de celles où sont les capucines ; mais à ceste objection ladite damoiselle luy respondit que c’estoient discours, et qu’il y falloit avoir de l’argent aussi bien qu’ailleurs, ou bien de grands amis qui procurent le moyen d’y entrer. — (Le Passe-partout du Caquet des Caquets dans les Les Caquets de l’accouchée, 1622, page 179)
  • (XVIIe siècle) La Capucine est un genre de plante dont la fleur eſt le plus ſouvent à cinq feuilles dispoſées dans les échancrures du calice comme on le voit dans la figure. — (Joseph Pitton de Tournefort, Elemens de botanique, ou Methode pour connoître les plantes, tome 1, 1694, page 341)
  • (XVIIIe siècle) Elle ſortit de St. Cyr pour être capucine. — (Madame de Maintenon, Lettres à diverses personnes et à M. d’Aubigné, son frère, tome 2, Amsterdam, 1756, page 160)
    Elle sortit de St. Cyr pour être capucine.

Nom commun 1

modifier
Singulier Pluriel
capucine capucines
\ka.py.sin\
 
Véronique Giuliani, mystique capucine (1) stigmatisée
 
Grande capucine (2)
 
Fusil à silex Springfield modèle 1822, avec trois capucines (4) sur son canon, la dernière à la bouche
 
Autocaravane avec capucine (9)

capucine \ka.py.sin\ féminin

  1. (Religion) (Catholicisme) Religieuse de l’ordre des Clarisses capucines (pour un homme, on dit : capucin).
    • Les capucines étaient non-seulement confessées et dirigées par les capucins, mais nourries par eux et du produit de leurs quêtes. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, Hachette & Paulin, 1845, 3e édition, page 92)
  2. (Botanique) Nom usuel de plusieurs plantes du genre Tropaeolum. En particulier Tropaeolum majus, plante de la famille des Tropaeolaceae (Tropaéolacées), originaire d’Amérique du Sud, ainsi nommée parce que sa fleur est terminée par un prolongement en forme de capuchon.
    • La capucine peut se multiplier de boutures. À cet effet on choisit l’extrémité des branches les plus vigoureuses ; & après en avoir coupé la longueur de quelques pouces, on la plante dans du terreau bien consommé. — (François Rozier, Cours complet d’agriculture, tome 2, Hôtel Serpente, Paris, 1786, page 559)
    • Il existe une espèce de capucine, la capucine tubéreuse qui produit des tubercules analogues à la pomme de terre, mais leur saveur est détestable. — (Journal de l’enseignement : organe des institutions, des pensions et des professeurs libres, 17 juin 1882, page 380)
    • Il y a de la brume et de l’or, comme dans les aubes des pays de plaines ; il y a la mélancolie des choses flétries d’automne, de l’heure où les feuilles blêmes des capucines mettent leur odeur amère dans les jardins. — (Marguerite Burnat-Provins, Le Livre pour toi dans la bibliothèque Wikisource  , XXIII. « Il y a dans tes cheveux blonds », E. Sansot et Cie, 1907, page 49)
  3. (Par extension) (Botanique) Fleur que porte cette plante, de couleur jaune, orangée ou rouge, selon les variétés.
    • Les capucines, les concombres, la perce-pierre, confits au vinaigre, servent encore à varier les salades. — (François Rozier, Cours complet d’agriculture, tome 9, Hôtel Serpente, Paris, 1786, page 61)
    • Devant nous, une allée bordée de capucines montait en plein soleil au château. — (Marcel Proust, Du côté de chez Swann, Éditions Gallimard, 1946 (1re édition 1913), page 186)
    • Enfin le long de la maison brillent des pieds d’alouettes bleus, des capucines aurore, des pois de senteur. — (Honoré de Balzac, Les Paysans, 1845, première partie, chapitre premier)
  4. (Armement) (Désuet) Pièce des arquebuses ou des fusils, en forme d’anneau, qui assujettit le canon au bois.
    • Au reste, tout ce qu’un soldat peut avoir de dignités, il l’avait : fusil d’honneur à capucines d’argent, croix d’honneur pensionnée, et surtout beaux et nobles états de service, où la colonne des actions d’éclat était pleine. — (Alfred de Vigny, Servitude et grandeur militaires, 1835)
    • Ayez donc appris […] que l’armement des soldats du Caucase se complète d’un long fusil à canon de Damas, relevé de capucines en métal ciselé ! — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, chapitre I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
  5. (Maçonnerie) Petit entablement composé d’un talon et d’un larmier.
  6. (Marine) Courbe de bois ou de fer qui lie l’éperon d’un navire avec l’étrave.
  7. (Cuisine) (Vieilli) Écuelle de terre à queue. Caquelon.
  8. (Technique) (Désuet) Crayon à plombagine.
  9. (Transport) Zone de couchage haute dans une autocaravane, au-dessus de la cabine de conduite, ce qui lui permet d’offrir un nombre de places plus important pour un même encombrement au sol.
    • Le camping-car familial par excellence. La « capucine » est la partie au-dessus de la cabine de conduite qui comporte un lit 2 places. — (Capucines sur Chausson)
  10. (Transport) (Par métonymie) L’autocaravane elle-même, lorsqu’elle est pourvue d’une capucine.
    • Avec ses 4 couchages permanents, 2 dans la cellule et 2 juste au dessus de la cabine, la capucine est sans aucun doute le camping-car familial idéal. — (La capucine : la championne du volume à vivre sur Campingcarlesite, 26 avril 2021)

Synonymes

modifier
(plante)

Dérivés

modifier
La locution à la capucine utilise l’adjectif.

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Traductions

modifier

Nom commun 2

modifier
Invariable
capucine
\ka.py.sin\

capucine \ka.py.sin\ masculin invariable[5]

  1. (Colorimétrie) Couleur qui ressemble à celle des fleurs de la capucine, qui est une espèce d’aurore foncé. #ff5e4d
    • Thunbergia alata ‘Arizona Dark Red’, fleurs d’un orange pâle capucine, anneau foncé (couleur brique) autour de l’œil noir et un capucine brique foncé, revers pâle. Finalement les couleurs que l’on découvre en Arizona. — (Thunbergia alata – Suzanne aux yeux noirs sur Jardin ! l’Encyclopédie)

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier
  •   capucine figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : couleur.

Traductions

modifier

Adjectif

modifier
Invariable
capucine
\ka.py.sin\

capucine \ka.py.sin\ invariable[5]

  1. De la couleur capucine.
    • On en obtient tous les tons orangés possibles, en combinant cette couleur avec toutes celles qui se teignent sur bain acide, notamment avec la fuschine acide pour les tons capucine. — (Théophile Grison, La teinture au dix-neuvième siècle, en ce qui concerne la laine et les tissus, ou la laine est prédominante, tome I, Rougier, Paris, 1884, page 185-186)
    • Nous passons à table et c’est alors un extraordinaire défilé d’assiettes qui sont tout bonnement des chefs-d’œuvre de l’art du porcelainier, celui dont, pendant un repas délicat, l’attention chatouillée d’un amateur écoute le plus complaisamment le bavardage artiste — des assiettes de Yung-Tsching à la couleur capucine de leurs rebords, au bleuâtre, à l’effeuillé turgide de leurs iris d’eau, à la traversée, vraiment décoratoire, par l’aurore d’un vol de martins-pêcheurs et de grues, aurore ayant tout à fait ces tons matutinaux qu’entre-regarde quotidiennement, boulevard Montmorency, mon réveil […] — (Marcel Proust, Le Temps retrouvé, tome 14, Gallimard, Paris, 1927, page 24)

Forme d’adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin capucin
\ka.py.sɛ̃\
capucins
\ka.py.sɛ̃\
Féminin capucine
\ka.py.sin\
capucines
\ka.py.sin\

capucine \ka.py.sin\

  1. Féminin singulier de capucin.

Forme de verbe

modifier
Voir la conjugaison du verbe capuciner
Indicatif Présent je capucine
il/elle/on capucine
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je capucine
qu’il/elle/on capucine
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
capucine

capucine \ka.py.sin\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de capuciner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de capuciner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de capuciner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de capuciner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de capuciner.

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier

Références

modifier

Sources

modifier
  1. « capuchin », dans Edmond HuguetDictionnaire de la langue française du seizième siècle, 1925-1967, p. page 89, tome II → consulter cet ouvrage
  2. Aujourd’hui regroupées dans le genre Tropaeolum.
  3. Jean-Marie Pelt, Franck Steffan, Légumes d’ailleurs et d’autrefois, 2015.
  4. Antoine-Nicolas Joubert de L’Hiberderie, Le Dessinateur, pour les fabriques d’étoffes d’or, d’argent et de soie, S. Jorry, Bauche & Brocas, Paris, 1765, page 78.
  5. a et b Voir la note sur les accords grammaticaux des noms de couleurs employés comme noms ou adjectifs.

Bibliographie

modifier
  L’entrée en français a été sélectionnée comme bonne entrée représentative d’une qualité standard pour le Wiktionnaire.
Vous pouvez consulter la page de discussion, la page Wiktionnaire:Évaluation ou la liste des bonnes entrées.

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
capucine
\ˈkapyəˌsēn\
capucines
\ˈkapyəˌsēnz\

capucine \ˈkapyəˌsēn\

  1. (Zoologie) Sajou, capucin.
  2. (Colorimétrie) Capucine.

Références

modifier