carême-prenant

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De carême et prendre.

Nom commun Modifier

Invariable
carême-prenant
\ka.ʁɛm.pʁə.nɑ̃\

carême-prenant \ka.ʁɛm.pʁə.nɑ̃\ masculin

  1. (Christianisme) Les trois jours gras qui précèdent immédiatement le mercredi des cendres.
  2. (En particulier) (Vieilli) Mardi-gras.
  3. (Par extension) (Vieilli) Gens masqués et déguisés qui courent les rues pendant les jours gras.

Expression peu usitée, reprise dans le texte de la chanson française écrite et composée par Albert Vidalie et interprétée par Serge Reggiani "Les loups sont entrés dans Paris";
Extrait :

"Cent loups sont entrés dans Paris
Cessez de rire, charmante Elvire
Cent loups sont entrés dans Paris.
Le deuxième n’avait que trois pattes
C’était un loup gris des Carpates
Qu’on appelait Carêm’-Prenant
Il fit faire gras à ses enfants
Et leur offrit six ministères..."

SynonymesModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier