Voir aussi : Caravane

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) En ancien français carvane, du persan کاروان, kār(e)vān (« groupe ou convoi de voyageurs »)[1] et de l’anglais caravan (« roulotte de gitans, de gens du cirque »)[2] pour le sens de « véhicule de plaisance ».

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
caravane caravanes
\ka.ʁa.van\
 
Une caravane de sel. (sens 1)
 
Caravane publicitaire. (sens 2)
 
Une caravane. (sens 3)

caravane \ka.ʁa.van\ féminin

  1. Convoi de marchands, de voyageurs ou de pèlerins qui vont de compagnie dans les déserts de l’Asie mineure, de l’Arabie ou de l’Afrique.
    • Nous ne nous arrêtons qu’une minute pour ramasser sur le bord de la rivière quelques échantillons de zéolithe, et le froid rendant l’ardeur aux chevaux , la caravane se remet en marche. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 80)
    • Tout à coup nous nous trouvons au beau milieu d’une grande caravane venant en sens inverse : des chameaux et des ânes chargés de tentes, de perches, de tous les impedimenta d’un camp bédouin. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 36)
    • Le village avait formé à cette occasion une caravane de vingt chameaux. […] La caravane ne s’ébranla qu’après d’interminables adieux. — (Out-el-Kouloub, « Zariffa », dans Trois Contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Toute caravane qui entrait dans le territoire du sultan d’Ayar devait payer cette taxe, moyennant quoi elle était, théoriquement du moins, sous la protection du sultan jusqu’à ce qu’elle quitte le territoire placé sous son commandement. — (Djibo Hamani, Le sultanat touareg de l’Ayar : au carrefour du Soudan et de la Berbérie, L’Harmattan, 2006, page 290)
    • Il avait participé à l’organisation de l’imposante caravane durant l’automne. Celle-ci comptait environ 440 porteurs qui avaient acheminé le matériel de 15 tonnes sur plus de 200 km jusqu’au camp de base. — (François-David Rouleau, L’histoire se souvient du Québec au K2, Le Journal de Montréal, 13 février 2021)
  2. (Figuré) Ensemble d’objets alignés les uns à la suite des autres.
    • Mais il fut vite fatigué, il avait complété deux ou trois pages, il n’en avait jamais tant fait. La petite caravane de mots, qui portait le mince bagage de désirs dont il aurait pu fournir sa raison d’être, qu’il avait si longtemps abandonnée au milieu du désert du papier, à peine l’avait-il remise en marche, que déjà il la laissait s’arrêter et se recoucher dans le blanc. — (Pierre Drieu La Rochelle, Le Feu follet (1931))
  3. (Par extension) Plusieurs personnes ou objets qui se déplacent de concert.
    • On convoya, Dieu sait comme, au-dessus des gouffres, des caravanes d’infirmes et de moribonds qui burent de cette eau et les membres estropiés se redressèrent et les tumeurs fondirent au chant des psaumes. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • La caravane publicitaire du Tour, créée en 1930, a conquis les marques et le public, jusqu’à devenir une composante essentielle au spectacle du Tour. — (Site "letour.fr", Caravane publicitaire, 2009)
    • A elle seule, la caravane publicitaire du Tour de France a distribué 15 millions de « goodies » en 2019. Or, « les stylos et autres porte-clefs clignotants, concentrés de plastique et d’électronique non recyclables, ne sont rien d’autre que des bouts de pollution », regrette Alexis Krycève […]. — (Julie Le Bolzer, « Alexis Krycève ne fait pas de cadeau au plastique », le 19 février 2020, sur le site du journal Les Échos (www.lesechos.fr))
  4. (Alpinisme) Groupe d’alpinistes se déplaçant ensemble.
    • Dans la brèche, l’autre caravane s’encorde, le nez en l’air. — (Samivel, L’amateur d’abîmes, 1940, réédition Le Livre de Poche, page 32)
  5. (Tourisme) (Transport) Véhicule ou remorque qui, équipé pour le séjour ou l’exercice d’une activité, conserve en permanence les moyens de mobilité lui permettant d’être déplacé par simple traction.
    • On a fait du camping et dormi dans la caravane.
  6. (Familier) Aventure amoureuse.
    • Elle parvint même jusqu’à froisser le placide Eliburru à force de lui rappeler, comme par inadvertance, les caravanes de son amie Henriette, et que je l’avais connue longtemps avant lui (au sens de l’Écriture). — (Paul-Jean Toulet, Mon Amie Nane, 1922)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • caravane sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • caravane sur l’encyclopédie Vikidia  

RéférencesModifier