cartésien

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Par l’adjectivation du nom de René Descartes sur l’encyclopédie Wikipédia  [1] Ce mot fut en premier lieu utilisé par les philosophes puis par les mathématiciens.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin cartésien
\kaʁ.te.zjɛ̃\
cartésiens
\kaʁ.te.zjɛ̃\
Féminin cartésienne
\kaʁ.te.zjɛn\
cartésiennes
\kaʁ.te.zjɛn\

cartésien \kaʁ.te.zjɛ̃\ masculin

  1. (Philosophie) Relatif à la doctrine de Descartes.
    • Ce principe de la philosophie cartésienne, je pense, donc je suis, est ce que les adversaires du cartésianisme ont attaqué avec le plus de persévérance; et cela se conçoit, car ce principe admis, l'autorité de la conscience et de la raison s'ensuit nécessairement. — (Jules Simon, Introduction de: « Œuvres de Descartes », édition Charpentier à Paris, 1845)
    • Le rationalisme cartésien et l’ère nouvelle de la science du XVIIe siècle ont marqué la fin du Moyen Âge et du monopole de l'Église sur les entreprises humaines. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, page 121)
    • Les Français n’ayant lu de Descartes que la première phrase du Discours de la méthode et l’ayant prise à contre-sens prêtent à l’épithète « cartésien » le sens de : attaché au gros bon sens. — (Michel Tournier, Journal extime, 2002, Gallimard, collection Folio, pages 134-135)
    1. Qui a adopté cette doctrine.
      • Un philosophe cartésien.
  2. (Figuré) Rigoureux, clair, logique, méthodique, rationnel.
  3. (Mathématiques) Qui se rapporte à des objets liés à la géométrie de René Descartes.

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cartésien cartésiens
\kaʁ.te.zjɛ̃\

cartésien \kaʁ.te.zjɛ̃\ masculin (pour une femme, on dit : cartésienne)

  1. (Philosophie) (Par ellipse) Celui qui a adopté la doctrine de Descartes.
    • D’autre part, les cartésiens s’emparèrent de ces expériences, et demandèrent aux partisans de l’âme des bêtes ce que devenait l’âme d’un polype coupé en cinquante morceaux, dont chacun reproduit un individu complet. L’âme avait-elle été divisée aussi bien que le corps, ou bien était-elle restée tout entière dans un fragment favorisé ? Dans le premier cas, ces cinquantièmes d’âme se complétaient-ils ? Dans le second, comment les morceaux primitivement privés d’âme pouvaient-ils se conduire et agir aussi bien que celui qui l’avait gardée ? Existait-il donc des germes d’âme comme des germes de corps ? Ces questions et bien d’autres furent vivement agitées, mais peu à peu tout ce bruit se calma. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pp. 496-519))
  2. (Figuré) Celui qui est rigoureux et rationnel dans sa démarche intellectuelle.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier