casque à boulons

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de casque et de boulon.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
casque à boulons casques à boulons
\kas.k‿a bu.lɔ̃\
 
Le casque d’acier de la Wehrmacht, surnommé le casque à boulons.

casque à boulons \kas.k‿a bu.lɔ̃\ masculin

  1. (Vieilli) Casque en acier de l’armée allemande, de 1916 à 1945.
    • Après une période d’entraînement intense la première Stosstruppe du capitaine Rohr fut engagée en février 1916 devant Verdun. Sa troupe fut la première à être dotée du nouveau casque d'acier, le fameux « casque à boulons ». — (Dominique Venner, Histoire d'un fascisme allemand: les corps-francs du Baltikum et la Révolution, Pygmalion/ Gérard Watelet, 1996)
    • Dans la lueur des torches, le premier détail qui frappa Maugis fut le casque à boulons du chef de la patrouille, exactement semblable à l’ancien modèle teuton. — (Christopher Gérard, Maugis: roman, L'Âge d'Homme, 2005, page 125)
    • La plume en bataille, la crête orgueilleuse, tête haute, il tient sous sa patte un casque à boulons du modèle qui remplaça, vers la fin de la Première Guerre, la coiffe de pitre, à pointe, dans l'armée allemande. — (Pierre Bergounioux, Miette, Éditions Gallimard, 2015)
  2. (Péjoratif) Soldat allemand.
    • Pour être suivi ensuite d’un casque à boulons qui nous a fait bouffer des patates à toutes les confitures. Hans, ne me dis pas que je mens. — (Roland Maidnan, Georgia, brin d’amour, Éditions Publibook, page 59)
  3. (Par extension) (Péjoratif) Personne au comportement rigide.
    • Bientôt, ils s’affrontent, elle parce qu'elle rage de voir un conseiller folâtrer à sa guise, sans vraiment travailler ; lui, car elle exige des résultats et demeure insensible à ses plaisanteries. Il la traite en privé de « casque à boulons », elle le traite dans sa tête de « tricheur » et de « petit marquis ». Rien n’y fait. — (Brigitte Grésy, Petit traité contre le sexisme ordinaire, Albin Michel, 2009, page 198)
    • Il a un visage de héros tragique mais ne le sait pas. Pour un peu, il se préférerait en « colin froid », en « casque à boulons », en « monstre rigide » qu’en héros tragique. — (Anna Cabana, Un fantasme nommé Juppé, éd. Stock, 2016)
  4. (Argot) Migraine alcoolique ; gueule de bois
    • Au réveil j’ai le casque à boulons comme disent les jeunes, début migraine, deux pilules roses. — (Anita Fernandez, Décompte de faits: Dix ans de cahier, 1990-2000, Mon Petit Éditeur, 2015, page 52)
    • La tête, un casque à boulons, et une soif, ! Je bus du coca. J’avais la gueule de bois bien entendu. — (Vincent Bouillat, Chez la mouche absente, Nouvelles éditions ivoiriennes, 1995, page 35)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier