FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Entré dans la langue anglaise en 1593 : du latin catamītus, de l’étrusque catmite, du grec ancien Γανυμήδης, Ganumḗdēs (« Ganymede ») ; dans la mythologie grecque, un attirant jeune homme troyen enlevé dans le Mont Olympe par le dieu Zeus pour devenir son serviteur et, plus tard, son amant.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
catamite catamites
\ka.ta.mit\

catamite \ka.ta.mit\  (prononciation à préciser ou à vérifier) masculin

  1. (Désuet) Jeune libertin.
    • Deux catamites en mal d’amour baissant la tête. — (Christian Bougoux, Petite grammaire de l’obscène: églises du duché d’Aquitaine, XIe/XIIe s, 1992)

DérivésModifier

  • Dans ses notes pour Le Plaidoyer pour C. Cornelius, de Cicéron, M. de Golbery indique en 1834 : « Le mot catamite a sans doute donné lieu à notre vieux mot chattemite, qui se trouve employé dans La Fontaine ».


TraductionsModifier

RéférencesModifier