ce qui est simple est faux, ce qui est compliqué est inutilisable

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de ce, qui, être, simple, faux, compliqué et inutilisable. Emprunté à Paul Valéry : « Le simple est toujours faux. Ce qui ne l'est pas est inutilisable. » — (Œuvres II, 1942)[1]

Locution-phrase Modifier

ce qui est simple est faux, ce qui est compliqué est inutilisable \sə ki ɛ sɛ̃.pl‿ɛ fo sə ki ɛ kɔ̃.pli.ke ɛ.t‿i.ny.ti.li.zabl\ invariable

  1. Proverbe résumant la difficulté d’une tâche : si on fait les choses au plus simple, on oublie probablement beaucoup de cas particuliers ; si on essaie de prévoir tous les cas, le résultat devient tellement complexe que plus personne ne peut comprendre comment cela fonctionne.

NotesModifier

Cet aphorisme est souvent utilisé dans les milieux professionnels pour signifier « il n’y a pas de solution miraculeuse ».
Dans ce contexte, on se contente généralement de dire ce qui est simple est faux.

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  1. Voir la page de Wikiquote Paul Valéry.