châtellenie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
châtellenie châtellenies
\ʃa.tɛ.lə.ni\

châtellenie \ʃa.tɛ.lə.ni\ féminin

  1. (Histoire) Seigneurie et juridiction du seigneur châtelain.
    • En 1555, Anne de Pisseleu, duchesse d’Étampes, comparut à la rédaction de la coutume de Sens pour sa châtellenie de Bransles. — (E. H. Félix Pascal, Histoire topographique, politique, physique et statistique du département de Seine-et-Marne, t. 2, Crété à Corbeil & Thomas à Melun, 1836, p. 532)
    • Non seulement Béranger sut leur résister, mais il se lança dans une fulgurante contre-attaque durant laquelle ses boutefeux incendièrent deux châtellenies du banneret de Roumégoux et un fief se trouvant dans la juridiction de l'évêque de Rodez. — (Michel Folco, Dieu et nous seuls pouvons, Le Seuil, 2014)
  2. (Par extension) Étendue de pays placée sous la juridiction d’un châtelain.
    • Nous en avons un exemple dans le règlement de la verrerie qui appartenait, avant la Révolution, à la châtellenie d’Apremont […] — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1923)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnagrammesModifier