Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Mot dérivé de chabler avec le suffixe -is. Le nom du cépage vient de Chablis, localité de l’Yonne, centre de la région de production de ce vin, lui-même de chablis au sens de « bois abattu ».

Nom commun Modifier

Singulier et pluriel
chablis
\ʃa.bli\

chablis \ʃa.bli\ masculin singulier et pluriel identiques

  1. (Sylviculture) Bois abattu par le vent ou qui est tombé de vétusté dans une forêt.
    • Les chablis issus des tempêtes de 1999 ont d’abord été colonisés par des insectes xylophages puis par des champignons lignivores qui ont dégradé la valeur des bois. — (Office national des forêts, Le bilan patrimonial des forêts domaniales, mai 2006)
    • Lors du martelage des parcelles sinistrées, le gestionnaire peut être amené à marteler une tige non touchée s’il considère qu’elle est sans avenir compte-tenu des dégâts dans le peuplement qui l'entoure ou que son abattage est rendu nécessaire pour l’exploitation des chablis. — (Yves Birot, ‎Guy Landmann & ‎Ingrid Bonhême, La forêt face aux tempêtes, Éditions Quae, 2009, p. 63)
  2. (Par extension) (Exploitation forestière) Tout arbre malade ou mort, dont l’exploitation n’est pas planifiée dans l’aménagement.
    • As-tu fini l’exploitation des chablis scolytés dans la parcelle 41 ?
  3. Vin blanc sec produit dans la région de Chablis, en Bourgogne.
    • Les bouteilles de chablis, coupées de moût, éclatèrent d’elles-mêmes. — (Flaubert, Bouvard et Pécuchet, t.1, 1880, p. 54)
  4. Cépage de raisin blanc.
    • Planter en chablis.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

De chabler avec le suffixe -is.

Nom commun Modifier

chablis \Prononciation ?\ masculin

  1. Raffut.
    • La y ot grand chablich de rompre lances et espees. — (Trahis, de Fr., p. 115, Chron, belg.)

SynonymesModifier

RéférencesModifier