chafouiner

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Semble apparenté à chafouin avec la terminaison verbale -er. Expression régionale du sud de Toulouse, près de Narbonne.

Verbe Modifier

chafouiner \ʃa.fwi.ne\ 1er groupe (voir la conjugaison) transitif

  1. Action de limer quelque chose.
  2. Embêter quelqu’un.
    • Camille n'arrête de pas de me chafouiner ! il faut que cela s'arrête ! — (Henri Caffarel, Camille C. ou l’emprise de Dieu, 1982)
  3. Fouiller, farfouiller.
    • La maladie grise chercha quelque chose à se mettre sous l’incisive pour demeurer dans l’enveloppe de la mano. Elle chafouina dans tous les recoins du corps de siffleuse de la mano, alla jusqu’aux doigts pour y trouver — faute de mieux - quelque chose à infecter-gangréner. — (Véronique Ovaldé, Le sommeil des poissons, 2000, Seuil, page 90)
  4. Faire la cour à une personne dans le but d’obtenir ses faveurs amoureuses.
  5. (Sexualité) Avoir une relation sexuelle consentie.
  6. (Pronominal) Se friper, se plisser.
    • L’heure n’était pas encore venue où elle allait irrémédiablement se défraîchir, se chafouiner sous ses mantilles. — (Michel de Decker, Louis XIV, le bon plaisir du roi, Éditions Belfond, 2000)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes