chalumeau

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1694) Du bas latin calamellus, diminutif de calamus. Vieux français chalemele.

Apparentés étymologiquesModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
chalumeau chalumeaux
\ʃa.ly.mo\

chalumeau \ʃa.ly.mo\ masculin

  1. (Vieilli) Tuyau de paille, de roseau.
    • Ils brisaient mon sein oppressé en le frappant d'un chalumeau de paille, rompu en forme de fléau. — (Charles Nodier, Smarra, ou les démons de la nuit, 1821)
    1. (En particulier) Utilisé pour aspirer un liquide.
      • Armé d'un chalumeau, le gnome absorbait à même le ruisseau la boisson répandue. C'était grotesque, révoltant. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 56)
      • Dans la lumière d’une des lampes, un verre se découpe, à l’écart, sur le tapis : à demi plein d’un liquide rouge, avec une tranche de citron que traverse un chalumeau. — (Raymond Jean, La Ligne 12, 1973, page 146)
    2. (Jeux) Utilisé pour souffler des bulles de savon.
      • Celui dont la bulle crève en sortant du chalumeau donne un gage. — (Elisabeth Celnart, Manuel complet des jeux de société, 1836, page 323)
    3. (Chasse) Sorte de flûte champêtre pour attirer les oiseaux.
      • Petit chalumeau pour contrefaire les cris des oiseaux et les attirer sur des arbres chargés de gluaux. — (Napoléon LANDAIS, Dictionnaire général et grammatical des Dictionnaires Français, 1850, page 389)
  2. (Par extension) Tuyau ou tube en métal ou en verre.
    • Le chalumeau de Tennant consiste en un tube droit, cylindrique […] — (Jöns-Jakob Berzelius, De l'emploi du chalumeau dans les analyses chimiques et les déterminations minéralogiques, Mequignon-Marvis, 1821, page 14)
    1. (Lithurgie) Tube en or servant à aspirer le contenu d’un calice.
      • Pour éviter cette difficulté et l’inconvénient de communier avec un grand Calice, dont les parois sont toujours évasées, les Évêques établirent l’usage d’un chalumeau ou tube en or […] — (Jean Louis Boucarut, Instructions historiques et théologiques sur les sacrements, 1857, page 244)
    2. (Plomberie) (Soudage) Dispositif terminé par un tuyau dans lequel est soufflé un gaz combustible produisant de la chaleur. → voir chalumeau oxyacétylénique, découper au chalumeau et chalumeau à plasma
      • Le coffre-fort ne veut pas être brutalisé, violenté ; il faut user de douceur avec lui, le caresser longuement. Une pince-monseigneur, un chalumeau ? Allons donc. Un petit air de flûte. Le charme opère. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 187)
      • L’appareil que je vous décris est tout bonnement un chalumeau à gaz oxygène et hydrogène, dont la chaleur dépasse celle des feux de forge. — (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, ch. 46, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
    3. (Musique) Tuyau mélodique de certains instruments à vent comme le biniou, la cornemuse, la musette … → voir jouer du chalumeau
      • Le vent sort par trois chalumeaux qu’on nomme : le grand bourdon, le petit bourdon, et la flûte, qui est à anche battante et qui , par conséquent , est un véritable hautbois. — (Conservatoire national de musique et de déclamation, catalogue, Firmin-Didot, 1884 , page 131)
      1. Instrument de musique pastorale qui n’était originairement qu’un roseau percé de plusieurs trous.
        • Dans le langage courant, le chalumeau est un pipeau pastoral fait d’un tuyau de paille ou de roseau. — (La Banque des mots, Numéros 47 à 50, 1994, page 11)
      2. (Par analogie) Registre grave de la clarinette.
        • […] pendant que le caractère menaçant des sons graves du chalumeau se rapproche, mais seulement par la rudesse des vibrations, de celui de certaines notes du basson. — (Gazette musicale de Paris, Volume 8, 1841, page 568)
  3. (Par analogie) (Poétique) Toute sorte de flûtes et d’instrument à vent qui composent une musique champêtre. → voir chalumeau champêtre et enfler ses chalumeaux
    • Virgile pouvait dire comme nous : tu médites un air champêtre sur un faible chalumeau. — (Charles Batteux, Principes de la littérature, A. Leroy,, 1800, page 293)

SynonymesModifier

musique:

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier