Voir aussi : chamán

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du russe шаман, šaman (« prêtre, médecin, magicien »), issu des langues toungouses šaman (« moine »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
chaman chamans
\ʃa.man\
 
Un chaman avec son tambour pour appeler les esprits.

chaman \ʃa.man\ masculin (pour une femme, on dit : chamane)

  1. (Religion) Dépositaire de la culture, des croyances et des pratiques spirituelles du chamanisme.
    • Le chaman occupe des rôles très variés dans les sociétés traditionnelles, incluant la direction de la tribu, l’élaboration et la direction des rites spirituels, la guérison par sa connaissance des plantes ou une action psychique directe, l’enseignement, le conseil.
    • Le chaman est un prédateur, un chasseur d’âmes : il tend les pièges, les nœuds, les trappes, les amorces, les glus. Il sait comment tenir les âmes captives et les contraindre par les têtes décapitées et les cheveux liés. — (Pascal Quignard, La Haine de la musique, Gallimard, 1996, collection Folio, page 177)
    • Aux premiers jours du Nouvel An ou pendant une journée soigneusement choisie, les H'mông invitent un chaman (thây cúng) afin de réaliser une cérémonie de "dissipation du malheur" pour tous les membres de la famille avec le souhait d'apporter prospérité, bonnes santé et récoltes pour l'année à venir. — (Mai Huong, La fête de dissipation du malheur des H'mông, lecourrier.vn, 20 février 2021)

NotesModifier

Le masculin se prononce aussi \ʃa.mɑ̃\.

Variantes orthographiquesModifier

Quasi-synonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

  • Chaman sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier