champagniser

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De champagne avec le suffixe -iser.

Verbe Modifier

champagniser \ʃɑ̃.pa.ɲi.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Traiter un vin blanc selon la méthode champenoise.
    • Ce sont les caves et l’habileté des ouvriers du pays qui font la renommée des vins de la Champagne, autant que les raisins de leurs coteaux. Du reste, dans plusieurs pays, on champagnise aujourd’hui les vins blancs, en suivant le procédé en usage à Reims ou à Épernay. — (Louis Figuier, Les Merveilles de l’industrie, Furne, Jouvet, t. 4, 1876, p. 275)
    • Vouvray ! Arrêtons-nous à ce nom qui a eu l’honneur d’être chanté par des tourangeaux de génie : Rabelais et Balzac. Son vin est gai, spirituel, pétillant ; qu’il soit naturel ou champagnisé, il exalte le cerveau, il y fait germer la belle humeur gauloise. — (Octave Pradels, Le Vin et la Chanson, E. Flammarion, 1913, p. 249)
  2. Traiter une boisson quelconque pour la faire ressembler à du champagne.
    • Quant à l’anhydride liquide, on l’emploie pour exercer des pressions, principalement la pression nécessaire au débit de la bière. On le vend aussi dans de petites boules d’acier à bouchon de plomb (sparklets) pour « champagniser » instantanément n’importe quelle boisson. — (Jules Basin, Chimie élémentaire (métalloïdes), Vuibert, 13e édition, 1913, p. 121)
    • Mais le Vieux avait décidé en conséquence qu’il champagniserait sa piquette, en mettant une cuillerée de sucre candi par bouteille et en attachant solidement le bouchon avec une « muselière » de fil de laiton à faire les collets ! — (Henri Vincenot, La Billebaude, Denoël, 1978, p. 160)
  3. Altérer par l’absorption de champagne.
    • Des vedettes exhibèrent leur numéro en scène ; on échangea des toasts ; le ministre remit la Légion d’Honneur à Hansen ; rien ne le dérida, pas même la gaieté champagnisée des soupeurs. — (Jean Dégrais, Le Chevalier d’Alicante, Nouvelles Éditions Latines, 1946, p. 164)
    • Ces quelques lignes maladroites, écrites au soir du départ de François Mitterrand, dans l’ambiance champagnisée du Festival de Cannes, vont porter bonheur à Alain Delon. — (Christophe Barbier, Les Derniers Jours de François Mitterrand, Gallimard, 2007)
  4. (Figuré) Dénaturer quelque chose pour le rendre plus séduisant.
    • Notre légèreté aimable, notre grâce frivole, notre goût pour le plaisir champagnisé qui met plus de mousse que de vin dans la coupe de nos ivresses, notre inconstance naturelle et l’extrême mobilité de nos sentiments ne nous prédisposént guère aux amours attachantes, aussi les coureurs de femmes et de filles désireux d’échanger une fantaisie forment-ils une formidable majorité. — (Octave Uzanne, Le Célibat et l’Amour, Mercure de France, 1912, p. 82)
    • Rémy me traîna à plusieurs dîners où des jeunes gens de son âge se gargarisaient de théories champagnisées sur la dérégulation des télécoms, des transports et des services. — (Marc Lambron, Les Menteurs, Grasset & Fasquelle, 2004)

TraductionsModifier

PrononciationModifier