chandelle

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin candela (« chandelle »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
chandelle chandelles
\ʃɑ̃.dɛl\
 
Une chandelle (1) dans une nature morte

chandelle \ʃɑ̃.dɛl\ féminin

  1. Cylindre combustible munie d’une mèche utilisé dans l’éclairage.
  2. Jeu d’enfants consistant en une ronde à l'extérieur de laquelle un enfant tourne et pose un témoin derrière quelqu'un.
    • Jouer à la chandelle.
  3. (Football, Rugby) Coup de pied botté de sorte à passer à la verticale et donc hors de portée de la défense adverse. En termes de jeu de balle et de tennis, toute balle envoyée très haut et peu loin, avec peu de force.
    • Faire une chandelle.
  4. (Aviation) Figure de voltige aérienne consistant en une élévation de l’appareil à 70° ou 80° de l’horizontale.
  5. (Journalisme) Colonne non coupée, du haut en bas d’une page d’un journal ou d’un magazine.
  6. (Gymnastique) (Au sol) Le corps droit et vertical repose sur le sol au niveau de la nuque, la tête en avant, les bras posé en arrière sur le sol.
  7. (Gymnastique) (Sur trampoline) Saut d’élan permettant de prendre de la hauteur.
  8. (Gymnastique) (Sur barre parallèle) Le corps droit et vertical repose sur les deux barres au niveau des épaules, les bras en arrière le long de chacune des barres.
  9. (Gymnastique) (Sur poutre) Souvent utilisé en sortie, le gymnaste sort de la poutre en sautant tout en gardant le corps droit et le bras dans la continuité du corps.
  10. (Mécanique) Élément de sécurité permettant de soutenir sur le sol une charge lourde à la suite de son élévation avec un cric.
  11. (Construction) Étais tubulaire, en acier, réglable, utilisé sur les chantiers pour soutenir des planchers, des poutres, des coffrages, etc.
  12. (Botanique) Synonyme de panache d’officier.
  13. (Argot) Prostituée qui tapine en un lieu fixe.
    • Comme une sentinelle du plaisir, la « chandelle » attend, jusqu'au bout de la nuit, l’éventuel client dans une encoignure de porte, où travaillaient l'après-midi des occasionnelles ou prétendues telles en tailleur de ville. — (Patrice Bollon, Pigalle, le roman noir de Paris, éd. Hoëbeke, 2004, page 158)
    • La belle Mathilde tapine Boulevard Madeleine où elle est « chandelle », c'est-à-dire qu'elle stationne toujours devant le même immeuble ; immeuble qui lui sert à recevoir ses clients. Cela fait deux ans qu'elle vend son corps aux hommes. Depuis la fin de la guerre. — (Jean-Claude Estampe, Le Peintre écarlate : roman noir, Éditions Publibook, 2007, page 150)
  14.  
    Des chandelles (14) dans la forêt des Landes suite à une tempête.
    (Foresterie) Partie laissée debout d'un volis.
    • Sur certaines essences autres que le Chêne, les chandelles' constituent un habitat vital pour des espèces rares : comme Dicerca berolinensis ou Isorhipis marmottani'. — (Revue forestière française, volume 60, École nationale du génie rural, des eaux et des forêts, 2008)
    • Les chandelles de chêne et les souches de pin sont des pièces particulièrement riches. Elles abritent davantage d’espèces, davantage d’espèces caractéristiques, et davantage d’espèces rares (pour les chandelles de chêne) que les gros bois au sol. — (Christophe Bouget, Antoine Brin et Pierre-Arthur Moreau, Bois mort et biodiversité saproxylique à différentes échelles spatiales, Rendez-Vous Techniques n°25-26, Office national des Forêts, été - automne 2009 → lire en ligne)
  15. (Nucléaire) Tube intégré au sommier d’un réacteur rapide refroidi au sodium, dans lequel s’insère le pied d’un assemblage combustible et qui permet la circulation du sodium dans cet assemblage.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   chandelle figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : chandelier, magie.

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • chandelle sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier