FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIIIe siècle) De l’occitan charrada (« causerie »), dérivé de charrar (« causer ») avec le suffixe -ada.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
charade charades
\ʃa.ʁad\

charade \ʃa.ʁad\ féminin

  1. Sorte d’énigme qui donne à deviner un mot de plusieurs syllabes décomposé en parties dont chacune fait un mot.
    • Jouer des charades, jouer aux charades.
    • L’hypothèse la plus vraisemblable avait été qu’il s’agissait d’une série de décors pour une de ces longues « charades animées » qui faisaient fureur dans les salons parisiens aux alentours des années 1880. — (Georges Perec, Un cabinet d’amateur, 1979, Le Livre de Poche, page 45)
  2. (Par extension) Énigme.
    • Cet ouvrage est une vraie charade.
    • Il veut avoir trop d’esprit, il ne parle que par charades.
    • Charade en action, divertissement où plusieurs personnes donnent à deviner à d’autres chaque partie d’un mot et le mot entier, en exécutant des scènes de pantomime ou de comédie qui en expriment la signification.
    • Ça sent le rance, ce galimatias, il serait peut-être raisonnable de transmettre cette charade à l’inspecteur Lecacheur, je n’ai aucune envie d’avoir un fils orphelin. — (Claude Izner, Le talisman de la Villette, 2006)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • charade sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier