chasse-mouches

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français chasser et mouche.

Forme de nom commun Modifier

chasse-mouches \ʃas.muʃ\ masculin pluriel (orthographe rectifiée de 1990)

  1. Pluriel de chasse-mouche.

Nom commun Modifier

chasse-mouches \ʃas.muʃ\ masculin invariable (orthographe traditionnelle)

  1. Espèce de petit balai fait d’une touffe de crins avec lequel on chasse les mouches.
    • M. d’Avricourt rougit, voila d’une main ses yeux de gazelle, fit deux ou trois petits cris bizarres et jeta quelques mots embarrassés :
      — Enfantillages !… Enfantillages que la mode de Paris encourage…
      Un geste de chasse-mouches, d’une afféterie gracieuse, termina la phrase.
      — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, page 78)
    • Lollobrigida, c’était la femme-fruit, la pêche qui fond dans la bouche. La captive succulente que les pirates barbaresques portent dans le lit du dey d’Alger, avant qu’il ne frappe notre ambassadeur de son chasse-mouches. — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 72)
  2. Espèce de filet à cordons pendants dont on couvre les chevaux dans la saison des mouches.

RéférencesModifier