Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle)[1] Du radical de chaudière[1][2] et -on.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
chaudron chaudrons
\ʃo.dʁɔ̃\

chaudron \ʃo.dʁɔ̃\ masculin

  1. (Cuisine) Petite chaudière, grosse marmite, généralement en cuivre qui a une anse et qui servait pour les usages de la cuisine.
    • Les trois sorcières [dans Macbeth] arrivent au milieu des éclairs et du tonnerre, avec un grand chaudron dans lequel elles font bouillir des herbes. — (Voltaire)
    • La Julie, lui tournant le dos, était en train de traire et, du pis qu’elle pressait en cadence, le lait tombait dans le chaudron de fer battu avec un roulement semi-argentin de tambour. — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    1. (Désuet) Baquet des boyaudiers.
  2. (Histoire) (Marine) Pièce de cuivre percée de nombreux trous, pour empêcher les ordures d’entrer dans la pompe à écoper.
  3. (Nosologie) Dorge, maladie du sapin dont le tronc se renfle comme un chaudron.
    • Le chaudron du sapin se caractérise par un renflement du bois et des boursouflures de l’écorce. — (Stéphane Signollet, Le Sapin, p. 45, 2000, Actes Sud, Le Nom de l'arbre)
  4. Aménagement végétal où la laie met bas sa portée de marcassins.
    • Dans les champs de blé, on peut parfois voir un cercle au centre duquel se dresse une sorte de tas, le chaudron, dans lequel une laie va faire ses petits.
  5. (Québec) (Péjoratif) Quelqu'un qui ne fait pas bien son travail.
    • Ça drop la puck dans l’fond pis ça joue comme des chaudrons. — (Les Cowboys fringants, Salut mon Ron !)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier