Voir aussi : Cheminot

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de chemin, avec le suffixe -ot.

En français oral, le mot « cheminot » a d'abord été utilisé pour désigner un ouvrier parcourant les chemins pour trouver du travail, un vagabond, un mendiant errant dans les campagnes[1], et s'orthographiait parfois « chemineau ». Il a ensuite été utilisé pour désigner les employés des compagnies de chemins de fer puisqu'en se déplaçant le long des voies, ils cheminaient[2].

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin cheminot
\ʃə.mi.no\
ou \ʃmi.no\

cheminots
\ʃə.mi.no\
ou \ʃmi.no\
Féminin cheminote
\ʃə.mi.nɔt\
ou \ʃmi.nɔt\
cheminotes
\ʃə.mi.nɔt\
ou \ʃmi.nɔt\

cheminot \ʃə.mi.no\, \ʃmi.no\

  1. Relatif aux chemins de fer, aux employés des chemins de fer.
    • Il dit surtout tenir compte de l’échec des deux dernières grandes mobilisations cheminotes, en avril 2010 (sur des revendications internes) et, cet automne, contre les retraites. — (Paul Burel, « Garrel à la tête des cheminots CGT », dans Ouest-France, no 20147, vendredi 26 novembre 2010)

TraductionsModifier

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
cheminot cheminots
\ʃə.mi.n\
ou \ʃmi.n\
 
Des cheminots.

cheminot \ʃə.mi.no\, \ʃmi.no\ masculin (pour une femme, on dit : cheminote)

  1. (Chemin de fer) (Familier) Employé des chemins de fer.
    • Lorsque Pizarro, le mécanicien de l’Aquila Azteca, immobilise sa locomotive à la verticale du signal rouge, il est stupéfait de voir surgir sur le marchepied gauche un cheminot en salopette, le visage barbouillé de cambouis. — (Roger Borniche, Le gringo, 1980)
    • Il oppose les « anciens », les T5 (conducteurs de grandes lignes ou « tégévistes ») et autres « sénateurs du rail », syndiqués dans leur grande majorité à la CGT ou à la FGAAC (Fédération générale autonome des agents de conduite), aux T4 (conducteurs de banlieue), plus jeunes et dotés d'une culture distincte de celle de la corporation traditionnelle des cheminots. — (Jean-Michel Denis, Les coordinations : recherche désespérée d'une citoyenneté, Éditions Syllepse, 1996, page 62)
    • Dans les cortèges qui défilent aux quatre coins du pays se mêlent employés de banque, contrôleurs aériens, cheminots, enseignants et travailleurs de la santé. — (AFP, À Rangoon, opération « voitures en panne » pour bloquer les militaires, radio-canada.ca, 18 février 2021)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
cheminot cheminots
\ʃə.mi.n\
ou \ʃmi.n\

cheminot \ʃə.mi.no\, \ʃmi.no\ masculin

  1. (Rouen) (Cuisine) Autre orthographe de chemineau
    • A Rouen, on consommait des cheminots. — (Annie Perrier-Robert, Dictionnaire de la gourmandise, Éd. R. Laffont, 2012)

PrononciationModifier

HomophonesModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussiModifier

  • cheminot sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  1. Dictionnaire Larousse en 2 volumes, édité vers 1900.
  2. cheminer, v.i. Suivre un chemin souvent long, lentement et régulièrement. Ex : Cheminer sur une petite route. Petit Larousse 2009.