cheval de bois

Voir aussi : Cheval de Bois

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir cheval et bois

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
cheval de bois
\ʃə.val də bwa\
chevaux de bois
\ʃə.vo də bwa\
 
Cheval de bois d'un manège

cheval de bois \ʃə.val də bwa\ masculin

  1. (Vieilli) (Hippologie) Figure en bois pour voltiger.
    • Faire les exercices sur le cheval de bois pour apprendre à monter à cheval & à descendre légèrement , ou à faire divers tours qui montrent l'agilité & la dextérité d'un cavalier. — (Encyclopédie méthodique : Arts académiques: équitation, escrime, danse, et art de nager, Paris : Panckoucke & Liège : Plomteux, 1786, page 290)
  2. (Histoire) Tréteau en arête pour le supplice.
    • De plus, le cheval de bois était employé pour torturer les hommes et les déchirer cruellement en manière de châtiment — ainsi qu'on peut le constater clairement dans les cas des Martyrs Chrétiens. — (Antonio Gallonio, Traité des instruments de martyre et des divers modes de supplice employés, Éditions Jérôme Millon, 2002, page 78)
  3. (Aviation) (Vieilli) Tête-à-queue.
    • Brusquement je m’aperçois que le terrain est en pente et que, si j’atterris dans la longueur, je risque d’avoir une roue plus bas que l’autre et d’être entraîné dans un « cheval de bois » dont on ne sait d’avance les fantaisies. — (Jacques Mortane, Missions spéciales, 1933, p. 99)
    • D'un seul coup, brutalement, le flotteur gauche s'engagea. Je fus emmené dans un « cheval de bois » à gauche, que je pus contrecarrer quelque peu en accélérant. — (Jean Mermoz, Mes Vols, p.62, Flammarion, 1937)

SynonymesModifier

Supplice

TraductionsModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier