chingar a su madre

EspagnolModifier

ÉtymologieModifier

Composé de chingar et madre, ce terme semble une traduction mot pour mot du motherfucking anglo-saxon.

Locution verbale Modifier

chingar a su madre (Mexique) (Vulgaire)

  1. (Particulièrement injurieux) (À l’impératif) Aller au diable, aller se faire foutre, aller se faire enculer, niquer sa mère.
    • Chinga a tu madre, cabrón. Nique ta mère, bâtard.
    • En la calle de Insurgentes / Que chinguen a su madre los agentes — (El Santo, cité par Elena Poniatowska dans La noche de Tlatelolco)
  2. (Au passé) Échouer, foirer, partir en couille.
    • Chingó a su madre el debate presidencial. Le débat présidentiel est parti en couille.
  3. (Au passé) (Individu) Mourir, casser sa pipe, crever ; (Chose, concept) finir pour de bon, mourir de sa bonne mort.
    • De todos modos ya chingó a su madre la viejita. De toute façon elle a cassé sa pipe, la petite vieille.
    • El vocho chingó a su madre. La coccinelle est morte et enterrée.

NotesModifier

  • madre ne s’accorde pas en genre avec le sujet.

SynonymesModifier

Niquer sa mère (1) :

DérivésModifier