FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Pour le verbe normand: du scandinave.
Pour le verbe mosan: origine inconnue.

Verbe Modifier

chorer \ʃɔ.ʁe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Régionalisme) (Désuet) (Vallée de la Meuse) Manœuvrer une péniche ou un train de bois, sur un cours d’eau, à l’aide d’une perche ou d'une gaffe.
    • Lagasse est moins gaillard que d'habitude, moins disposé à chorer, c'est-à-dire à guider le bateau au moyen d'une forte secousse que lui imprime le ferré enfoncé perpendiculairement dans l'eau, puis attiré par un mouvement circulaire vers l'homme qui le manœuvre. — (Adolphe Borgnet, Guide du voyageur en Ardenne ou Excursions d'un touriste belge en Belgique, 1856, page 108)
    • Un dur métier dis-je ! de haler sur la bricole durant trois mois, de recevoir l'eau jusqu'aux aisselles dans les rapides, de guider cette chaîne de trente-deux « coupons » avec la perche ferrée, de « chorer » qu'il disaient. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Régionalisme) (Vieilli) (Normandie) Marcher lentement de souffrance ; couver une maladie ; sommeiller péniblement.
  3. (Régionalisme) (Vieilli) (Normandie) Exciter un chien contre...

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  • Édouard Le Héricher, Normandie scandinave: ou, Glossaire des éléments scandinaves du patois normand, 1861, p.51
  • Louis François Du Bois, Glossaire du patois normand, 1856, p.78