chronophage

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XXe siècle) composé de chrono- et de -phage, signifie littéralement « qui mange le temps ».

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
chronophage chronophages
\kʁɔ.nɔ.faʒ\

chronophage \kʁɔ.nɔ.faʒ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui occupe beaucoup trop de temps.
    • La fonction de maire est très chronophage et j’ai des créneaux professionnels auxquels je ne veux pas déroger. — (Ouest-France, « La fonction de maire est très chronophage », Sophie Maréchal, 27 juin 2014)
    • Compter les tigres est une opération coûteuse et chronophage, qui demande beaucoup de travail et qui se déroule souvent dans des zones isolées et accidentées avec des conditions météorologiques difficiles. — (Communiqué WWF, Journée internationale du tigre : Une population mondiale difficile à estimer, 29 juillet 2014 → lire en ligne)
    • [...], créer une base d’appui et l’acceptation dans l’entreprise peut être chronophage. — (Lou Van Beirendonck, Tous compétents !: Le management des compétences dans l'entreprise, De Boeck Supérieur, 2006)
    • Ne cachons pas tout d’abord que la mycologie est chronophage et que ce n’est pas en une saison que l’amateur pourra reconnaitre toute sa cueillette. — (Bulletin de la société des naturalistes et des archéologues de l'Ain, Volume 75, page 58, 1961)
    • Assez fréquents sont les faux ménages d'artistes, d'écrivains ou de savants : les exigences mondaines, que redoute leur gaucherie, contrecarrent aussi sans cesse le chercheur laborieux, et Faguet appelait la femme un être chronophage. — (Vincent Niclot, Histoire de la médecine : le moustique, parasites de la literie, du vêtement et de l'individu, 1920)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier