Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’anglais chum (« copain, camarade »), sans doute une apocope de chamber fellow ou chamber mate (« concubin », « roommate »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
chum chums
\tʃɔm\

chum \tʃɔm\ masculin (pour une femme on dit : blonde) ou masculin et féminin identiques (voir ci-dessous pour le féminin) (Anglicisme)

  1. (Québec) Ami (sans idée d’amour). Note : Dans ce sens, le féminin peut être chum tout court ou chum de fille, et il est utilisé avec des articles, pronoms et adjectifs féminins. Ce terme est un emprunt à l’anglais, et à ce titre critiqué par l’OQLF, qui recommande d’y substituer ami, copain ou camarade.
    • Chu tannée d’me faire embrasser dans le noir
      Quand tes chums t’attendent sur le bord du trottoir.
      — (Beau Dommage, chanson « Amène pas ta gang »)
    • On aime le bon vieux temps, les bons vieux congrès avec nos bons vieux chums qu’on n’a pas vus depuis trois ou quatre ans. — (Le Devoir, 1er décembre 2006)
    • Je mis le cap sur Duvernay
      Où m’attendait ma chum Josée.
      — (Les Cowboys fringants, chanson « Awikatchikaën »)
  2. (Québec) Amoureux, dans un couple non marié. Note : Ce terme est un emprunt à l’anglais, et à ce titre critiqué par l’OQLF, qui recommande d’y substituer conjoint ou petit ami. Dans ce sens, le féminin est blonde.
    • C’est ce soir que je rencontre le nouveau chum de ma mère.
    • […] on avait beaucoup parlé de son choix de mener une carrière « vivable ». À savoir : ne jamais s’éloigner trop longtemps de son chum, de ses enfants, de sa maison à Saint-Denis-sur-Richelieu; […] — (Le Devoir, 17-18 mars 2007)
    • « Son chum, elle l’a rencontré sur Internet. » S’il est devenu courant de tenter de rejoindre l’âme soeur par le biais de chat et autres passerelles électroniques, le coup de foudre tarderait pourtant à se déclarer. Beaucoup de romantiques internautes déchantent lors du premier tête-à-tête. — (Le Devoir, 28-29 octobre 2006)
    • Tu les remarques, pourtant, elle, son chum Éric et leurs deux enfants, à leur manière de se déplacer, de parler fort, de prendre beaucoup de place. — (Montréal, ville dépressionniste, Moult Éditions, Montréal, 2017, page 227)

NotesModifier

Traditionnellement, au Canada francophone, les mots chum et blonde servent à désigner le petit ami et la petite amie, par opposition à mari ou femme, époux ou épouse et conjoint ou conjointe pour les couples mariés. Toutefois, depuis les années 1990, il est fréquent d’entendre des couples mariés utiliser les mots chum et blonde pour désigner le conjoint. Ce phénomène est attribuable à une image « vieux jeu » du mariage et à une volonté de ne pas révéler clairement si le couple est officiellement marié ou non. Cet usage est assez fréquent, mais critiqué par certains qui le voient comme une dévalorisation du mariage.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

ParonymesModifier

Voir aussiModifier

  • chum sur l’encyclopédie Wikipédia  

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
chum
\tʃʌm\
chums
\tʃʌmz\

chum \tʃʌm\

  1. Copain.
  2. Colocataire, camarade de chambre.

Verbe Modifier

Temps Forme
Infinitif to chum
\tʃʌm\
Présent simple,
3e pers. sing.
chums
\tʃʌmz\
Prétérit chummed
\tʃʌmd\
Participe passé chummed
\tʃʌmd\
Participe présent chumming
\tʃʌm.ɪŋ\
voir conjugaison anglaise

chum \tʃʌm\

  1. Socialiser, se faire des amis.
  2. Loger quelqu’un, l’héberger.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

VietnamienModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

chum \cum˦\

  1. Jarre.
    • chum nước
      Jarre d’eau

PrononciationModifier

ParonymesModifier

RéférencesModifier