cinquante-cinq

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de cinquante et cinq.

Adjectif numéral Modifier

Invariable
cinquante-cinq
\sɛ̃.kɑ̃t.sɛ̃k\

cinquante-cinq \sɛ̃.kɑ̃t.sɛ̃k\ pluriel

  1. (Antéposé) Cinquante-quatre plus un, adjectif numéral cardinal correspondant au nombre 55.
    • Hourdequin, dans la crise de ses cinquante-cinq ans, s’acoquinait, la chair prise, ayant le besoin physique de Jacqueline, comme on a le besoin du pain et de l’eau. — (Émile Zola, La Terre, deuxième partie, chapitre I)
    • Il va falloir redescendre. Je trouve ça plus dur que de monter. Il paraît que le record de descension est de cinquante-cinq minutes. — (Amélie Nothomb, Ni d’Ève ni d’Adam, Albin Michel, Paris, 2007, p. 126)
  2. (Postposé) Cinquante-cinquième.
    • Page cinquante-cinq.

Transcriptions dans diverses écrituresModifier

→ voir 55

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Invariable
cinquante-cinq
\sɛ̃.kɑ̃t.sɛ̃k\

cinquante-cinq \sɛ̃.kɑ̃t.sɛ̃k\ masculin et féminin identiques invariable

  1. (Au masculin) Nombre 55, entier naturel après cinquante-quatre.
  2. (Par métonymie) Chose portant le numéro 55.
    • Il habite au cinquante-cinq.
  3. (Sans article) (Par ellipse) Année qui se termine par 55, par exemple 1955.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier