Voir aussi : Ciron

Étymologie

modifier
(XIIIe siècle) Emprunté au haut allemand suero, qui désigne un animal microscopique. Altération de suiron (1220), de l’ancien haut allemand °seuro.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
ciron cirons
\si.ʁɔ̃\
 
Un ciron (Acarus siro).

ciron \si.ʁɔ̃\ masculin

  1. Acarien qui se développe sur la croûte du fromage, du jambon, dans la farine, et qui est le plus petit des animaux visibles à l’œil nu.
    • Mais pour lui présenter un autre prodige aussi étonnant, qu’il recherche dans ce qu’il connaît les choses les plus délicates, qu’un ciron lui offre dans la petitesse de son corps des parties incomparablement plus petites, des jambes avec des jointures, des veines dans ses jambes, du sang dans ses veines, des humeurs dans ce sang, des gouttes dans ses humeurs, des vapeurs dans ces gouttes, que divisant encore ces dernières choses il épuise ses forces en ces conceptions, et que le dernier objet où il peut arriver soit maintenant celui de notre discours. Il pensera peut-être que c’est là l’extrême petitesse de la nature. — (Blaise Pascal, Pensées, fragment 230 de l’édition Sellier)
    • Puis, après un léger coup-d’œil passé sur les deux côtés de la table, pendant lequel on eût entendu un ciron marcher, il se tourna vers M. le Duc, et lui demanda son avis. — (Claude de Rouvroy de Saint-Simon, Mémoires, année 1718, chapitre XXX)
    • Ainsi, sur certains fromages auvergnats, les cirons sont de rigueur et signe de haute qualité. Avant l’invention du microscope, le ciron (aussi appelé artison, parce qu’il travaille beaucoup) a longtemps été considéré comme le plus petit animal du monde, d’où son apparition dans un texte philosophique de Pascal. — (Caséine, le site des artisans fromagers : Problèmes et défauts, 1er août 2006)
  2. (Par extension), en particulier par référence à Blaise Pascal. Être d’une extrême petitesse.
    • Rentre en toi-même, Oreste : l’univers te donne tort, et tu es un ciron dans l’univers. — (Jean-Paul Sartre, Les Mouches, III, 2, 1943, page 99)
    • Las! quand je la croisais, je redevenais ce gnome et ce tâcheron minuscule – un ciron. — (Yann Moix, Orléans, Grasset, « Le livre de poche », 2019, page 215)
  3. (Par extension) Personne qui agit avec petitesse.
    • En présence de si grands intérêts, Birotteau se trouvait comme un ciron : il se faisait justice. — (Honoré de Balzac, Le Curé de Tours, 1832, La Comédie humaine, tome IV, Gallimard, « Bibliothèque de La Pléiade », 1976, page 236)
    • Une chose cependant me frappe : le petit monde dans lequel j'entre à présent était supérieur au monde qui lui a succédé en 1830 ; nous étions des géants en comparaison de la société de cirons qui s'est engendrée. — (François-René de Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, 1849, tome IV, Garnier, 1910, page 129)

Variantes

modifier

Synonymes

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Homophones

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier
  • ciron sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références

modifier

Étymologie

modifier
De cire et -on.

Nom commun

modifier

ciron *\Prononciation ?\ masculin

  1. Cierge, torche de cire.

Références

modifier

Forme de nom commun

modifier
Cas Singulier Pluriel
Nominatif ciro
\ˈt͡si.ro\
ciroj
\ˈt͡si.roj\
Accusatif ciron
\ˈt͡si.ron\
cirojn
\ˈt͡si.rojn\

ciron \ˈt͡si.ron\

  1. Accusatif singulier de ciro.