FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1873) De l’anglais clamp.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
clamp clamps
\klɑ̃p\
ou \klɑ̃\
 
Clamp de cordon ombilical.

clamp \klɑ̃p\ ou \klɑ̃\ masculin

  1. (Chirurgie) Instrument (pince) servant à maintenir ou à serrer.
    • Après les clamps de Henry, de Horteloup et de Wickham, nous devons citer la pince de Bazy, modifiée par M. Dardignac, qui a ajouté une lame métallique parallèle à l'un des mors et appelée protecteur mobile, le clamp de liège du professeur Delorme du Val de Grâce, et enfin le clamp du docteur Baissas dont l'usage nous parait assurer à l'opération le maximum de simplicité et de sécurité. — (Marius Rostaing, De la cure radicale du varicocèle par un nouveau procédé de résection du scrotum , 1897)
    • La pièce enlevée, on aura donc dans la plaie un clamp sur le pylore, une pince sur le cholédoque, un clamp sur le duodénum et un clamp sur le pancréas. — (Revue de chirurgie, Volume 35, 1907)

VariantesModifier

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
clamp
\klæmp\
clamps
\klæmps\
 
Some clamps.

clamp

  1. Serre-joint.
  2. Clamp, pince chirurgicale.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Verbe Modifier

clamp \klæmp\ transitif

  1. Serrer.
  2. Pincer un cathéter, clamper.

PrononciationModifier

  • (États-Unis) : écouter « clamp [klæmp] »

Voir aussiModifier

  • clamp sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)  

PicardModifier

ÉtymologieModifier

Forme nasalisée de l’ancien français clappe.

Nom commun Modifier

clamp \klã\

  1. (Construction) Petites perches posées transversalement sur les chevrons des toits en chaume et attachées par des liens de paille à ces chevrons qu’elles relient entre eux pour leur donner plus de solidité, et surtout pour permettre d’asseoir le chaume sur le toit.

RéférencesModifier

  • Jean-Baptiste Jouancoux, Études pour servir à un glossaire étymologique du patois picard, 1880, volume I