Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De l’ancien français claper → voir clap. (XVIe siècle) claper.

Verbe Modifier

clapper \kla.pe\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire entendre un clappement.
    • Puis il vida son verre, fit clapper sa langue, cligna des yeux en se renversant sur le dossier de sa chaise, essayant de rappeler ses idées. — (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes, tome 1, 1833)
    • Le verbe sibiler peut suffire pour les Insectes.
      L’Oiseau
      ramage, si son cri n’a pas obtenu un verbe particulier à une espèce ou à un genre. L’Oiseau de Proie clappe ; l’Oiseau de Nuit ulule. Le bourdonnement peut convenir aux Colibris et aux Oiseaux-Mouches ; il vaudrait mieux dire qu’ils scrépitent, onomatopée de leur screp. — (Louis Nicolardot, La Fontaine et la Comédie humaine : suivi Du langage des animaux, E. Dentu, Éditeur, Paris, 1885)
  2. Fermer ou fixer en faisant entendre un clappement.
  3. (Argot) Manger.
    • On avait bu le coup, je m’en souvenais, après quoi il m’avait latté d'un sac pour clapper, soi-disant. — (Albert Simonin, Le cave se rebiffe, Série noire, 1954, page 111)
    • Le fait que vous cherchiez quelqu’un pour clapper me rappelle que, moi, il n'y a pas si longtemps, je cherchais quelqu’un pour siffler un assortiment de bonnes bouteilles. — (Georges Vidal, Tension de famille, 1965 (dernier chapitre))

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier