clause de non-concurrence

FrançaisModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
clause de non-concurrence clauses de non-concurrence
\kloz.də.nɔ̃.kɔ̃.ky.ʁɑ̃s\

clause de non-concurrence \kloz.də.nɔ̃.kɔ̃.ky.ʁɑ̃s\ féminin

  1. Disposition d’un contrat garantissant que la personne ou société contractée ne fournira pas les biens ou services désignés à un concurrent.
    • À partir du moment où le rapport de travail a cessé, le salarié est libre soit de s’embaucher auprès d’un nouvel employeur, soit de travailler pour son propre compte. Il arrive cependant que sa liberté du travail soit restreinte par une clause de son contrat, appelée clause de non-concurrence, aux termes de laquelle il accepte de ne pas exercer la même profession pendant une certaine durée et dans un secteur géographique délimité. Cette clause restrictive de la liberté du travail est estimée valable, sauf si son contenu est excessif. Elle s’accompagne de plus en plus souvent du paiement au salarié d’une compensation pour son inactivité temporaire. — (Encyclopædia Universalis).

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • (Région à préciser) : écouter « clause de non-concurrence [Prononciation ?] »